L’ancien Hôtel de ville de Saint-Boniface devrait bientôt être en vente pour 1 $.

La Ville de Winnipeg aimerait bien se départir de deux symboles historiques protégés de Saint-Boniface : l’ancien Hôtel de ville et la caserne des pompiers. Des voix se sont immédiatement élevées pour invoquer la responsabilité morale des élus municipaux.
Par Ophélie DOIREAU

Surprise le vendredi 20 septembre lorsque les trois occupants du 219 boulevard Provencher ont reçu un courriel leur indiquant que la Ville de Winnipeg avait décidé de lancer un appel d’offres concernant l’ancien Hôtel de ville . . .

Pour consulter le contenu de cet article dans son intégralité, vous devez être abonné*.

Abonnez-vous ou si vous êtes déjà abonné connectez-vous