François Tremblay, Premier directeur à Radio-Canada Manitoba et Saskatchewan depuis deux ans. Photo : gracieuseté Radio-Canada

Quels sont les ajustements mis en place par le diffuseur public en ces temps de pandémie? François Tremblay, Premier directeur à Radio-Canada Manitoba et Saskatchewan depuis deux ans, éclaircit quelques points.

 

Par Laëtitia KERMARREC

 

François Tremblay explique que « depuis le début, Radio-Canada a deux objectifs principaux : assurer la santé et la sécurité de ses employés, tout en remplissant son mandat auprès du public ».

Il ajoute que le diffuseur public doit proposer « un contenu informatif important en ces temps exceptionnels de pandémie », mais aussi « un contenu divertissant, pour changer les idées aux auditeurs ».

En date du 7 avril, « la grande majorité des employés de Radio-Canada sont en télétravail. Toutes les entrevues se font par téléphone ou téléconférence, tout comme les réunions. » 

Pour la minorité qui travaille encore dans les locaux, « l’espace est suffisamment grand pour assurer une bonne distanciation physique entre employés ». En ce qui concerne les masques, le Premier directeur précise qu’il n’y a « pas d’ordonnance. C’est au choix de la personne ». Mais il insiste sur le fait que le télétravail et la distanciation physique sont privilégiés. 

En parallèle, « les procédures de nettoyage des bureaux sont encore plus exigeantes ». De même, « puisqu’il n’y a pas de matériel de protection spécifique pour les microphones, ils sont nettoyés systématiquement après chaque utilisation ».

En ce qui a trait à la préparation, Radio-Canada avait « des plans de contingence en place pour assurer la continuation de la programmation en cas de crise. Ces directives s’ajustent ensuite au fur et à mesure, comme pour toute entreprise, afin de maintenir la sécurité de tous. » La direction peut aussi compter sur une « excellente collaboration » avec la partie syndicale. 

En ce qui concerne l’adaptation du matériel de radio à la situation particulière du télétravail, François Tremblay indique que « l’équipe technique a fait des avancées colossales depuis le début de la pandémie, en développant de nouvelles technologies, pour assurer la continuation des émissions depuis la maison. »

Jusqu’à maintenant, Radio-Canada « continue d’offrir l’ensemble de son contenu » et compte poursuivre dans cette direction. En ce sens, François Tremblay salue « la grande productivité et la grande résilience » de ses employés. Pour sa part, la direction développe aussi pour les employés ayant une famille « une flexibilité, puisqu’ils doivent souvent gérer en même temps télétravail et école à la maison ».

Somme toute, « on apprend tous les jours dans un contexte comme celui-ci » Cette expérience servira donc d’acquis pour prévoir plus spécifiquement ce genre de situation. Le Premier directeur souligne néanmoins qu’avant de penser à l’avenir, il s’agit de « gérer la crise et continuer le travail ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici