Joueuses en action lors du Dream Gap Tour en janvier dernier. Photo : gracieuseté Chris Young

La Ligue nationale de hockey féminin (NWHL) a confirmé le mercredi 22 avril la venue d’une première équipe canadienne dans ce circuit. La rumeur circulait déjà depuis quelques semaines.

Par Cindy CARON – L’Express

La NWHL en bref

La Ligue nationale de hockey féminin a été fondée en 2015 par l’Américaine Dani Rylan. La ligue comprend actuellement cinq équipes : Les Beauts de Buffalo, Pride de Boston, Whale du Connecticut, Metropolitain Riveters et les Whitecaps du Minnesota. L’équipe torontoise deviendra donc la 6e équipe du circuit.

Fierté pour Dani Rylan

« L’annonce de notre première équipe au Canada est un moment charnière et de fierté pour la NWHL. Tout le monde dans la communauté de hockey de Toronto peut être certain que cette équipe de première classe va faire de gros avancements pour le hockey féminin. »

Expansion menée par les femmes

Celles qui sont derrière l’arrivée de l’équipe de Toronto sont Johanna Boynton (propriétaire), Tyler Tumminia (présidente du conseil) et Margaret « Digit » Murphy qui sera la présidente du club. Les trois cumulent d’innombrables années d’expérience dans le sport professionnel, notamment comme joueuses et entraineuses au niveau universitaire américain et dans la CWHL.

« Nous espérons construire une équipe qui pourra aspirer à la Coupe Isobel pour Toronto », a déclaré Johanna Boynton. « Ça va être une organisation avec un gros support des partisans, de la communauté, du corporatif, des entraineurs exceptionnels et un club dédié à promouvoir le hockey pour tout le monde. »

Lire l’article dans son intégralité sur le site du journal L’Express

« Même si cette pandémie affecte tout le monde profondément aujourd’hui, et nous sommes conscients de ça, notre vision pour les sports féminins demeure positive. Nous lançons cette équipe maintenant parce que nous croyons au futur. »

« Nous sommes motivées à faire augmenter les opportunités disponibles pour les joueuses de hockey de tout âge et c’est ce que cette expansion représente. Il y a tellement de potentiel et Toronto était le choix logique. J’ai hâte de travailler conjointement avec les joueuses, le personnel, les commanditaires et les fans pour donner à Toronto l’équipe que la communauté mérite. »

Un mot du maire Tory

« Toronto est sans aucun doute la capitale des sports au Canada. L’ajout d’une équipe de Toronto dans la NWHL est la bienvenue », a commenté le maire John Tory. « Je sais que les Torontois vont l’accueillir à bras ouverts, comme ils l’ont fait pour toutes nos autres équipes sportives. Notre ville a une histoire riche avec le hockey professionnel féminin et nous sommes excités de commencer ce nouveau chapitre avec la NWHL. »

« J’espère que cette équipe va obtenir du succès et une longévité dans notre ville, et que l’équipe va servir d’inspiration pour les jeunes filles qui souhaitent poursuivre une carrière dans les sports professionnels. »

Et la PWHPA dans tout ça?

L’expansion arrive un an après l’arrêt des opérations de la défunte CWHL (Canadian Women Hockey League) et la création de la PWHPA (Professional Women Hockey Player Association) par 200 joueuses professionnelles qui refusaient de s’aligner avec des équipes de la NWHL.

La PWHPA a publié un communiqué quelques heures après l’annonce de l’arrivée d’une équipe à Toronto, accueillant la nouvelle plutôt froidement.

« Il serait facile de faire une histoire de type “eux contre nous”, mais nous n’avons aucun intérêt avec ce dialogue. Notre mission avec la PWHPA n’a pas changé, et nous continuons d’aller de l’avant avec la prochaine saison. De façon simple, les opportunités que la NWHL va donner sont peut-être bonnes pour certaines joueuses, mais ce ne sont pas les opportunités que nous voulons pour nos joueuses ou pour la génération future de jeunes filles qui vont jouer le jeu au plus haut niveau. »

Réaction de Marie-Philip Poulin

La capitaine de l’équipe canadienne de hockey féminin et ambassadrice de la PWHPA, Marie-Philip Poulin, avec qui L’Express s’est entretenu il y a quelques mois, a commenté la situation : « Je n’ai pas grand-chose à dire pour être honnête. Il y a une raison pourquoi plusieurs d’entre nous ne jouons pas dans cette ligue. Pour nous, nous continuons d’être unies avec la PWHPA et nous croyons en ce que nous faisons. Nous voulons créer une ligue viable et c’est ce que nous allons continuer à faire. »

Cinq joueuses annoncées

Les cinq premières joueuses annoncées par la nouvelle équipe de Toronto sont Shiann Darkangelo, de l’équipe nationale américaine, ainsi que Kristen Barbara, Elaine Chuli, Emma Greco et Taylor Woods. Les cinq faisaient partie de la PWHPA et ont toutes déjà porté les couleurs d’une équipe de la CWHL par le passé, notamment celles des Toronto Furies et du Thunder de Markham.

Aidez à trouver un nom

Dès aujourd’hui, les amateurs peuvent visiter le site de l’équipe torontoise de la NWHL et soumettre leurs idées de nom, couleurs et designs pour l’équipe.

L’ouverture de la saison de la nouvelle équipe de Toronto est prévue pour le mois de novembre 2020 et L’Express sera sur place et vous tiendra informé.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici