La poète, slameuse et artiste multilingue Amber O’Reilly, sélectionnée pour le projet Art à part organisé par l’École nationale de théâtre. photo : Gracieuseté Amber O’Reilly

La situation financière actuelle est particulièrement précaire pour bien des artistes qui voient leurs spectacles et contrats annulés en raison de la COVID-19. Dans ce contexte d’exception, l’École nationale de théâtre a lancé un programme de soutien aux artistes émergents, Art à part. Amber O’Reilley est une des bénéficiaires.

Par Laëtitia KERMARREC

Amber O’Reilly est une jeune artiste semi-professionnelle de 26 ans originaire de Yellow- knife, dans les Territoires du Nord-Ouest, venue au Manitoba en 2013 pour ses études universitaires. Depuis toute petite elle est attirée par les arts et, depuis 2015, son art assure une part importante de ses revenus.

La jeune femme est poète, slameuse et artiste multilingue. Elle a déjà aussi écrit des saynètes dans le cadre d’un atelier de création du Théâtre de Cercle Molière (TCM). Pour aller plus loin dans cette direction, elle s’est lancée dans l’écriture d’une pièce de théâtre.

L’arrivée de la COVID-19 l’a ébranlée, mais pas plongée dans le pessimisme. « C’est sûr que j’ai vécu, comme tout le monde, une certaine tristesse suite à l’annulation de tellement d’évènements artistiques. Cependant le confinement obligatoire nous laisse plus de temps pour développer de nouveaux projets. »

Et des nouveaux projets, la jeune artiste n’en manque pas. Elle devait originellement présenter sa première pièce de théâtre, Annie et Tom du lundi au vendredi, au Festival à haute voix du théâtre de l’Escaouette, à Moncton. L’évènement, qui aurait eu lieu du 16 au 19 avril, a évidemment été annulé.

Mais tout n’était pas perdu. L’espoir s’est présenté sous la forme d’un courriel : un appel à projets intitulé Art à part, lancé par l’École nationale de théâtre (ÉNT). Ce programme de 60 000 $ proposait des bourses de 750 $ pour soutenir des artistes émergents. 575 candidatures ont été reçues. Amber O’Reilly a fait partie des 80 artistes sélectionnés. « J’étais folle de joie. C’est tout un honneur d’avoir été choisie. »

Sa pièce était déjà écrite, mais la slameuse a néanmoins dû l’adapter à une publication en ligne. La dramaturge explique qu’elle a utilisé une application appelée texting story, qui lui a permis de présenter son histoire sous la forme d’un échange de textos.

Amber O’Reilly précise : « Je ne suis pas la première à soumettre ce type de projet, mais c’est tout de même plutôt rare dans l’univers francophone. »

Un format moderne, pour une histoire tout aussi contemporaine. L’écrivaine mentionne en effet que « c’est une histoire d’amour qui s’inscrit dans le monde de l’heure.

« La pièce se déroule dans l’univers domestique d’un jeune couple, Annie et Tom. Un troisième intervenant, un téléphone intelligent et presque indépendant, exerce un certain pouvoir de contrôle sur eux. »

Amber O’Reilly invite à visionner son projet pour en savoir plus sur les difficultés que le couple va rencontrer. La pièce est visible, depuis le 9 avril, sur la page de l’ÉNT1 et la page YouTube de l’artiste2. Elle encourage également le public à laisser des commentaires, curieuse de connaître leur avis.

Alors quels sont les bénéfices pour les artistes à participer à un tel projet?

Amber O’Reilly s’exclame : « Une pareille initiative offre une visibilité immense aux artistes émergents. Une visibilité qui s’étend jusqu’à l’international. » Elle ajoute ne pas être certaine qu’en d’autres temps elle aurait eu la chance de travailler avec l’ÉNT. Elle se compte très chanceuse de pouvoir être découverte ainsi.

D’ailleurs elle tient absolument à « remercier le Théâtre Cercle Molière et l’École nationale de théâtre pour leur soutien envers tous les artistes qui traversent, comme elle, cette période difficile. »

Elle espère toutefois pouvoir un jour produire Annie et Tom du lundi au vendredi sur de vraies planches, quand la vie reprendra enfin son cours normal.

En attendant, la dramaturge affine sa nouvelle pièce de théâtre intitulée Sous tensions, qui explore un univers féministe en abordant par exemple la question du choix de faire des enfants ou non.

La poète en elle reprend aussi la parole pour annoncer la publication de son recueil de poésie boussole franche, aux Éditions du Blé, prévu à la fin 2021.

30(1) https://ent-nts.ca/fr/art-a- part-annie-et-tom-du-lundi-au- vendredi (2) https://www.youtube.com/ watch?v=Y-Y8F-FLTao&feature=emb_ logo

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici