photo: Archives La Liberté

Par Marc MARION

Chères lectrices, chers lecteurs, chers annonceurs,

Le journal La Liberté vient de célébrer sa 107e année d’existence le 20 mai dernier. Et c’est dans un esprit de continuité, de confiance et de stabilité que la transition de l’entreprise éditrice de l’hebdomadaire, Presse-Ouest Ltée (POL), s’est opérée quelques semaines avant, selon la volonté quasi unanime des membres présents à l’assemblée générale annuelle de la Société de la francophonie manitobaine (SFM), le 17 octobre 2019.

C’est aussi dans un esprit de collaboration bienveillante que les membres des deux conseils d’administration de la SFM et de POL ont travaillé à cette transition.

J’en profite ici pour adresser au nom du conseil d’administration de POL nos chaleureux remerciements à toutes les personnes sur le comité d’étude impliquées dans cette transition, en particulier Me Christian Monnin, Daniel Lussier, Jean-Paul Gobeil, Dominique Arbez et Raymond Lafond.

En effet, le 1er avril 2020, l’unique actionnaire de POL, c’est-à-dire la SFM, a vendu toutes ses actions à une nouvelle corporation sans capital-actions désignée “Les ami.e.s de La Liberté inc.” et constituée de sept membres.

Le même jour, immédiatement après la vente desdites actions, la nouvelle corporation et POL se sont fusionnées en une seule et même corporation sans capital-actions sous la même désignation “Presse- Ouest Ltée” avec les mêmes sept membres.

Cette transition à une corporation sans capital-actions qui exerce une entreprise sociale permettra maintenant à la nouvelle POL de faire demande auprès de l’Agence du revenu du Canada pour obtenir le statut d’organisation journalistique enregistrée et parvenir ainsi à bénéficier des mesures de soutien accordé au journalisme canadien qui ont été annoncées dans le budget 2019 par le gouvernement fédéral.

Les sept personnes qui sont membres de la nouvelle corporation issue de la fusion sont toutes résidentes du Manitoba et agissent en tant qu’administrateurs de la nouvelle corporation à titre de bénévoles.

En plus de mon travail comme associé et avocat fiscaliste pour le compte de Taylor McCaffrey, j’ai l’immense honneur de continuer à servir comme président de cette nouvelle entreprise sociale, POL, qui opère dorénavant sans but lucratif de façon à ce que tout profit soit réinvesti dans l’entreprise sociale. Mon implication dans la francophonie s’est concrétisée en tant qu’administrateur de l’Association des juristes d’expression française du Manitoba et de la Fédération des associations de juristes d’expression française de la common law, membre du Bureau des gouverneurs de l’Université de Saint- Boniface et membre de divers comités et conseils tels que le conseil pour les affaires économiques de l’Archidiocèse de Saint- Boniface.

Et je suis choyé de pouvoir siéger avec des personnes dotées d’une grande expertise dans leur domaine respectif et qui ont aussi démontré au sein de la francophonie un véritable engagement communautaire.

Cinq des sept membres de la nouvelle POL ont opté pour la continuité et offrent ainsi le bénéfice de la stabilité et de la mémoire corporative à la nouvelle entreprise sociale.

Gabriel Forest est le trésorier de POL depuis sept années. Expert comptable agréé de métier, il a œuvré comme bénévole dans de nombreux organismes, tels que le Théâtre Cercle Molière, la Fondation de l’Hôpital général de Saint-Boniface, la Chambre de commerce francophone de Saint-Boniface, pour ne citer que ceux-là.

Marguerite Simard est directrice des finances au World Trade Centre Winnipeg. Elle est secrétaire du conseil d’administration de POL depuis quatre années et cumule presque 20 ans d’expérience en ressources humaines. Elle a également siégé au sein du conseil d’administration du Centre culturel franco-manitobain.

Christian Dandeneau est le président-directeur général et co-fondateur d’une entreprise en solutions numériques, IDFusion. Il siège au conseil d’administration de POL depuis quatre années. Il a contribué entre autres au conseil d’administration du Conseil de développement économique des municipalités bilingues du Manitoba (CDEM).

Cédric Paquin, aussi expert-comptable agréé et planificateur financier certifié, travaille pour le compte de TD Wealth Private Investment Advice comme aviseur financier dans la gestion du Patrimoine. Il siège depuis quatre ans sur le CA de POL et a participé à la vie communautaire par son engagement auprès du Théâtre Cercle Molière.

Et j’ai aussi le plaisir d’accueillir deux nouveaux membres :

Ben Maréga, qui travaille comme gestionnaire en finances pour Manitobah Mukluks et qui est très impliqué dans la gouvernance et le développement communautaire. Il a notamment été membre du comité directeur de planification stratégique de l’Université de Saint-Boniface, membre élu du comité de refonte de la SFM et membre de plusieurs groupes de travail avec les différents paliers de gouvernements. Ben est aussi un consultant en communications et un entrepreneur social.

Et enfin, Patrick Clément, personne d’affaires aguerrie qui détient une formation en droit et en comptabilité aussi. Il œuvre dans le monde des médias depuis 15 ans et est co-fondateur et dirigeant de Manito Média. Il est co-propriétaire d’une chaîne de salons de coiffure au Manitoba et en Saskatchewan. Son implication dans la communauté s’est manifestée par sa contribution aux conseils d’administration du CDEM, du Festival du Voyageur, du Conseil Jeunesse Provincial, et comme membre du Bureau des gouverneurs de l’Université de Saint-Boniface.

Ensemble, nous sommes confiants que, malgré les défis qui sont toujours présents pour le journalisme en général, La Liberté a de belles années à vivre et qu’elle continuera de s’épanouir car le conseil d’administration peut aussi compter sur une directrice et rédactrice en chef, Sophie Gaulin, très douée, innovante et industrieuse d’une renommée nationale dans le monde journalistique, et toute une équipe dynamique, engagée et créative dans la production du journal et les activités qui s’y rattachent. La confiance mutuelle règne depuis de nombreuses années, et c’est dans cet effort collectif que nous continuerons de travailler pour vous offrir un journal engageant et enrichissant.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici