De gauche à droite : Jeffrey Laxson (co-fondateur), Kyle Sierens (co-fondateur), Denis Devigne (co-fondateur), William Robinson, Grégoire Stevenard. photo: Gracieuseté Denis Devigne

Alors que la mobilisation sanitaire limite encore les rassemblements, l’entreprise VidDay propose son service pour rapprocher les personnes tenues à distance par les circonstances. Pour l’entrepreneur Denis Devigne, la pandémie a eu un impact positif sur son commerce.

Par Ophélie DOIREAU

«Un milliard de sourires » : c’est l’objectif ultime que s’est fixé Denis Devigne grâce à son application en ligne VidDay. « L’idée est venue au travers des voyages que j’ai pu faire durant ma vie. Je rencontrais beaucoup de personnes, je me liais d’amitié avec elles. Mais après nous ne pouvions plus nous revoir avant un moment…

« Un jour, pour l’anniversaire d’un ami, je me suis dit : Tiens, si je lui faisais une vidéo avec des messages de sa famille et de nos amis communs? Quand il a vu son cadeau, il a fondu en larmes. C’était un vrai moment de bonheur pour lui. L’autre facette de son bonheur, c’est que ça m’a pris au moins huit heures pour réaliser le montage, et réussir la disposition des vidéos et des photos. Je me suis dit qu’il fallait une solution pour faciliter ce genre de projet.

« C’est alors que j’ai établi mon entreprise, VidDay, qui propose de manière simplifiée le montage des vidéos pour offrir un cadeau à ses proches. »

Depuis 2015, l’application en ligne a déjà rejoint plus de 100 000 personnes dans 150 pays différents. « Je me suis lancé seul dans cette aventure. Puis très rapidement, j’ai été rejoint par deux autres personnes, Jeffrey Laxson et Kyle Sierens, qui sont devenus cofondateurs.

« Ensuite, nous sommes passés à cinq. Depuis les quatre derniers mois, VidDay emploie une douzaine de personnes. Avant la pandémie, la demande était croissante. Depuis, la demande pour ce genre de service est devenue exponentielle. Avant déjà, les gens aimaient de plus en plus le concept, pour des évènements importants comme les mariages.

« Dans le contexte actuel, bien des personnes veulent montrer à leurs proches du soutien, de l’amour. Elles veulent être présentes pour les moments marquants d’une vie, comme les graduations, les anniversaires. La vidéo, c’est une nouvelle manière de rassembler.

« Le bouche à oreille a aussi favorisé la croissance de la demande. Si quelqu’un utilise notre produit pour un anniversaire, les participants au projet veulent voir le résultat final. À leur tour, ils en parlent autour d’eux. »

Le produit VidDay a subi quelques modifications depuis le début de la crise sanitaire, précise Denis Devigne. « Il y a toujours l’offre de base. Le prix augmente suivant la longueur de la vidéo. (1) Nous avons ajouté des vidéos de souhaits de bon rétablissement pour des clients qui ont une connaissance malade. Ces vidéos-là sont gratuites, peu importe leur durée.

«De plus, un don de un$ pour chaque vidéo est versé pour des causes humanitaires. En ce moment, l’argent sert à acheter des kits scolaires pour des enfants au Laos. Nous reversons l’argent à l’association School for Kids in Laos Inc. Dans l’avenir, nous voulons soutenir d’autres causes. »

La stratégie marketing de l’application en ligne fait valoir un volet écoresponsable. Pour Denis Devigne, l’application est moins polluante que les déchets qui résultent des cadeaux physiques. « Comme nous n’offrons pas quelque chose de tangible, moins de déchets sont générés.

Évidemment, nous sommes conscients que les serveurs de stockage consomment de l’électricité. Aussi à l’avenir, nous espérons pouvoir rendre nos serveurs plus autonomes en énergie avec des solutions viables pour réduire notre impact environnemental. »

Ce qui est en tout cas déjà sûr pour le cofondateur de VidDay, c’est que « la COVID-19 nous a assuré une meilleure visibilité. Des personnes font des vidéos de soutien pour le personnel de première ligne. C’est une approche que nous encourageons énormément.

« Le plus motivant dans toute cette expérience, ce sont les témoignages des personnes qui reçoivent la vidéo. Beaucoup de personnes nous racontent à quel point elles ont été émues. C’est beau de voir autant d’émotions chez les gens. Je ne dirais pas que c’est contagieux. Mais presque. »

(1) La compagnie offre toute une gamme de service. La fourchette des prix se situe entre 12 $ pour une vidéo d’une durée maximale de neuf minutes jusqu’à 72 $ pour une vidéo de 59 minutes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici