Le fondateur et président de Parents contre le racisme Ben Maréga, Alain Laberge, le directeur général de la DSFM, et Jean-Michel Beaudry, le vice-président de la Commission scolaire franco-manitobaine. Photo : Ophélie Doireau

La DSFM a annoncé le 17 juillet au Collège Louis-Riel, conjointement avec l’organisme Parents contre le racisme, une entente qui fait suite aux allégations de racisme au sein de la division scolaire.

 

Par Ophélie DOIREAU

 

Pour le fondateur et président de Parents contre le racisme Ben Maréga, « la lutte contre le racisme est un projet de société qui débute à l’école et doit continuer en dehors.

« Nous avons écouté les personnes qui disent avoir été victimes de racisme. Et elles nous ont fait part de recommandations. Nous avons donc soumis à la DSFM cinq axes stratégiques à mettre en œuvre.

« Le premier axe est qu’en septembre, si la COVID-19 le permet, nous aimerions organiser avec la DSFM un forum de discussions pour être à l’écoute de la communauté dans un dialogue constructif et objectif.

« Le deuxième axe est qu’à la suite de ce forum, un comité consultatif sur l’équité des droits de la personne sera mis sur pied. (1)

« Le troisième axe consistera à faire des recommandations à la DSFM ainsi qu’au ministère de l’Éducation par rapport aux curriculum scolaires et aux outils pédagogiques.

« Le quatrième axe, c’est de continuer à travailler sur une journée Ensemble contre le racisme.

« Le cinquième axe sera de veiller à une juste représentativité de la diversité à tous les niveaux à la DSFM. »

Le directeur général de la DSFM Alain Laberge a tenu à souligner un point. « Il faut rappeler que la DSFM a déjà pris des initiatives au sein de ses écoles pour lutter contre le racisme. Il reste du chemin à faire. Mais nous ne sommes pas les seuls à vivre cette situation. Par contre, nous engageons des actions concrètes maintenant.

« Nous encourageons les élèves à parler directement au bureau divisionnaire d’un quelconque problème s’ils ne se sentent pas à l’aise d’en parler avec leur direction d’école. Ou bien de s’adresser à Parents contre le racisme.

« L’école peut faire énormément contre le racisme. Mais c’est un mal qui ne connait pas les frontières. Nous sommes fiers du partenariat mis en place avec Parents contre le racisme et nous espérons entraîner toute la communauté dans ce travail. »

(1) Il sera composé de commissaires d’écoles, d’employés de la DSFM, d’élèves, de parents et de membres d’organismes communautaires.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici