Incarcéré au centre correctionnel d’Headingley, Peter Nygard a comparu via vidéo lors de son procès de remise en liberté sous caution les 19 et 20 janvier 2021. Illustration : Tadens Mpwene

Après deux journées d’audiences les 19 et 20 janvier à la Cour provinciale du Manitoba, la juge Shawn Greenberg a ajourné le procès de remise en liberté sous caution de Peter Nygard au 28 janvier.

 

Par Camille HARPER

 

La juge Shawn Greenberg a entendu les dépositions de Steve Mager et Gregory (Greg) Fenske, qui offrent de se portent garants de Peter Nygard si sa demande de remise en liberté sous caution était accordée, ainsi que les plaidoiries de ses avocats Jay Prober et Richard Wolson, et du procureur de la Couronne Scott Farlinger.

Les avocats de Peter Nygard ont notamment fondé leur argumentaire en faveur d’une libération sous caution de leur client sur « les circonstances extraordinaires dues à la COVID-19 » et l’état de santé de Peter Nygard, 79 ans, qui le met à haut risque de décès s’il attrapait ce virus. 

Richard Wolson a précisé à la Cour qu’au centre correctionnel d’Headingley où est incarcéré Peter Nygard, il y avait au 18 janvier 255 cas de COVID parmi le personnel et les prisonniers. Une augmentation de 33 cas en moins de deux semaines.

Quant à Scott Farlinger, il a remis en cause la crédibilité de Steve Mager et Greg Fenske comme garants de Peter Nygard en cas de libération sous caution, ainsi que leur disponibilité et l’efficacité de leurs moyens pour s’assurer que Peter Nygard respecte les conditions de sa libération.

Les avocats Prober et Wolson ont demandé un ajournement du procès afin de présenter à la cour un nouveau plan de remise en liberté sous caution de Peter Nygard. Le procès reprendra le 28 janvier 2021.

Peter Nygard, magnat canadien de la mode, fait face à neuf chefs d’accusation aux États-Unis, dont trafic sexuel de personnes mineures et conspiration de trafic sexuel, conspiration de racket, et transport à des fins de prostitution. Arrêté à Winnipeg et incarcéré le 14 décembre 2020, Il a déposé le 31 décembre une demande de remise en liberté sous caution jusqu’à son procès pour extradition aux États-Unis. 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici