Justin Plourde et Kash Pachal Photo : La Liberté

Par Justin Plourde et Kash Pachal

Camp médiatique – Les Jets font partie de la vie des Manitobains. Mais ont-ils une vision différente de l’équipe depuis le début de la pandémie. Nous avons rencontré six personnes pour savoir si leurs relations avaient changé.

 

Les Jets ont un impact positif sur les Manitobains

Rachel Pachal, spécialiste aux garanties du client à Canada Life.

« Depuis la COVID, je passe plus de temps à regarder la télévision mais je regarde moins les Jets. Je préfère regarder d’autre émissions que j’aime. Les Jets me donnent quelque chose à regarder et me permettent de m’intéresser à des choses différentes. Je pense que c’est positif dans ces temps incertains. »

Je suis fidèle aux Jets

Eric Plourde, enseignant de secondaire à l’École de Pointe-des-Chênes.

« Nous sommes fidèles aux Jets. Pandémie ou pas, nous regardons tous les matchs. Il est vrai que nous avons moins de choses pour nous divertir durant la pandémie, alors nous regardons la télévision plus que d’habitude. Les gens sont contents que les Jets aient pu accéder aux phases éliminatoires. Regarder un match des Jets peut aussi avoir un impact positif sur la santé mentale. Dire que tous les Manitobains auront une meilleure santé psychologique en regardant un match serait probablement faux. Mais pour certains, ça fait du bien de regarder son équipe préférée. »

Je ne regarde pas le hockey

Alex Simpson, élève de 9e année à l’école Pointe des Chênes.

« Je ne regarde jamais le hockey. Même avant que la COVID, ça ne m’intéressait pas. Mais je respecte beaucoup l’effet positif que ça fait sur les Manitobains durant la COVID-19. »

Un retour à la vie normale grâce aux Jets

Hélène Vincent, propriétaire d’un terrain de golf à la retraite.

« J’ai toujours suivi les Jets, et avec plus d’enthousiasme depuis le début de la COVID.C’est une bonne façon pour me changer les idées. Pendant le jeu, on peut oublier toute négativité et se concentrer sur la partie de hockey. On se laisse divertir par les joueurs. Revoir des matchs, c’est quelque chose de positif car ça nous ramène à la vie avant la pandémie. »

On a adoré regarder leurs matchs

Claire Lajoie, enseignante à la retraite.

« On a commencé à regarder plus de matchs des Jets. On a même changé nos programmes de TV afin de pouvoir regarder toutes les parties pendant tout l’hiver et jusqu’aux éliminatoires. C’est un vrai rituel pour nous : on se prépare mentalement avec nos chips, vin, fromage et biscuits. Aussi, on fait des paris avec les autres membres de la famille via courriel. »

J’ai plus de temps pour les regarder jouer

Cassidy Lesage, élève de 9e année à l’école Pointe des Chênes.

« Je regarde beaucoup plus les Jets depuis que le début de la COVID, car j’ai beaucoup plus de temps. Ça m’occupe pendant la pandémie. Aussi les Jets nous donnent quelque chose que nous pouvons attendre avec impatience. Même si les Jets ont été éliminés, j’ai regardé les matchs des autres équipes, mais ça n’est pas pareil. »

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici