Mona Audet est la directrice générale de Pluri-elles et Michèle Lécuyer-Hutton en est la présidente. photo : Archives La Liberté

L’organisme Pluri-elles a tenu le 2 juin 2022 son assemblée générale annuelle (AGA) en personne. Après deux années de pandémie, les retrouvailles étaient placées sous le signe de la résilience.

Par Ophélie DOIREAU

IJL – Réseau.Presse – La Liberté

C’est une quarantaine de personnes qui étaient réunies à l’Université de Saint-Boniface pour faire le bilan de l’organisme. Raymond Lafond a été désigné comme président d’assemblée et comme président d’élection.

I Adhésion des membres

Lors de son rapport et suite à des questionnements sur les réseaux sociaux, la présidente, Michèle Lécuyer-Hutton a expliqué que les conditions pour devenir membre avaient été modifiées après consultation avec un avocat. « On a obtenu un nouveau programme pour venir en aide aux femmes victimes de violences conjugales. L’année dernière, en revoyant nos statuts, notre avocat nous a dits qu’il fallait qu’on change les critères parce que jusqu’ici, par exemple, nos clientes pouvaient devenir membre de Pluri-elles. C’est une question de confidentialité.

« On nous a aussi conseillé que les personnes qui travaillent dans les organismes qui ont sensiblement la même mission que nous ne devraient pas être membre. »

D’ailleurs, Odette Delisle, présidente de ChezRachel, a demandé lors de la soirée si elle était encore membre. La présidente de Pluri-elles lui a indiqué qu’elle pouvait encore voter à cette assemblée parce que son adhésion était encore valide, mais qu’elle ne pourrait pas le renouveler par la suite. Michèle Lécuyer-Hutton a cependant indiqué que Pluri-elles continuerait d’appuyer ChezRachel.

I Financement

Pour l’année 2021-2022, Pluri-elles a fini avec un surplus de 10 109 $. Le solde à la fin de l’exercice était de 70 873 $. Ce surplus est dû grâce à des subventions gouvernementales plus élevées que l’année précédente. Le total des charges est de 1 762 750 $ et les produits sont 1 772 859 $.

I Élections du CA

Cinq postes de conseillères étaient en élection. Mihcèle Lécuyer-Hutton a fait le rapport du comité de mise en candidature. Quatre personnes se représentaient à leur poste (Corinne Dufort, Diane Gosselin, Marilyn Boscet Mélonai Brisdon), une nouvelle personne se présentait (Caroline Alberola). Les postes sont pour un mandat de deux ans.

Selon les statuts et règlements de Pluri-elles, le CA doit être composé d’un minimum de huit personnes et d’un maximum de dix.

Les candidates ont été élues par acclamation. Le nouveau CA est composé de Michèle Lécuyer-Hutton, Marilyn Bosc, Danielle Bérard, Corinne Dufort, Diane Gosselin, Christel Teyssier, Janaina Nazzari Gomes, Mélonai Brisdon, Amel Cherif et Caroline Alberola.

La présidence n’était pas en élection cette année. Une rencontre doit avoir lieu après l’AGA pour désigner les postes de vice-présidente, trésorière et secrétaire. Les autres membres seront conseillères.

I Remerciements

Aucune question ou varia n’a été soulevé. La directrice générale de l’organisme, Mona Audet, a tenu à féliciter et à reconnaître le travail de chacun de ses employés durant cette année de pandémie. Cinq employé.es ont quitté l’organisme, Mona Audet souligne que « Pluri-elles n’offre pas de pension de retraite alors les personnes sont parties pour cette raison. » Sur une note positive, elle a rappelé que le départ d’employé.es était synonyme d’arrivée d’autres.

Michèle Lécuyer-Hutton a aussi remercié Lynn Johnston qui a quitté le CA l’an passé. En raison du virtuel, la présidente du CA tenait à remercier en personne Lynn Johnston pour son implication et son dévouement pour l’organisme qui œuvre depuis les années 1980 pour les femmes.

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici