Oumou Diarra, Zahia Makhoukh et Guy Ferraton. (photo : Marta Guerrero)

Pour la troisième année consécutive, l’Accueil francophone organise ses soirées de jumelage dans le jardin de l’organisme. Après deux ans de restrictions sanitaires, l’esprit est aux rassemblements et à des espaces pour favoriser l’intégration des nouveaux arrivants.

Par Ophélie DOIREAU

INITIATIVE DE JOURNALISME LOCAL – La Liberté

Musique, rires et festivités sont au rendez-vous tous les vendredis soirs à l’Accueil francophone jusqu’au 12 août. Depuis maintenant trois ans, l’organisme s’attèle à ce que ces soirées fassent rimer intégration et amitiés. Oumou Diarra, coordonnatrice du service de jumelage et des familles d’accueil, est particulièrement fière de ce projet.

« C’est notre première année sans restrictions sanitaires! On est heureux de pouvoir se rassembler. Ces soirées sont une demande de notre clientèle. On voulait être ensemble, les gens ont besoin de se rencontrer. »

Zahia Makhoukh est une des personnes qui a bénéficié de ces soirées. « Je suis arrivée en 2020 au Manitoba avec ma famille. Une année assez difficile pour tous. On a participé à toutes les activités que l’Accueil francophone offrait. Ces activités ont permis de connaître d’autres personnes aussi bien des Manitobains que des nouveaux arrivants. »

Pour Guy Ferraton, l’initiateur de ce projet, arriver à la troisième édition est un moment assez fort en émotion. « Je dois saluer le travail de Wilgis Agossa qui travaillait à l’Accueil francophone avant, c’était son idée d’organiser des soirées dans le jardin de l’Accueil.

« Ce projet a pris forme et maintenant tout le monde embarque sans hésiter. On voit un appui sans faille de la communauté pour que ces soirées soient les plus agréables possibles. Ça confirme qu’il y a un besoin d’espaces de rencontres pour la communauté. »

| Une communauté harmonieuse

Deux ans de pandémie auront permis d’apprendre que les liens sociaux sont nécessaires pour l’épanouissement des personnes. Point central pour Zahia Makhoukh qui veut redonner ce qu’elle a reçu lors de ces soirées. « Je fais du mieux que je peux pour donner des conseils aux nouveaux arrivants, je renseigne sur les activités qui existent à l’Accueil francophone, j’aide à ma façon pour que les nouveaux arrivants puissent contribuer pleinement à la société manitobaine. »

C’est sur une base de bénévolat que les familles déjà installées au Manitoba peuvent aider les nouveaux arrivants. Guy Ferraton : « C’est une richesse que d’avoir des bénévoles dévoués qui sont prêts à redonner ce qu’ils ont reçu pendant ces soirées. »

Oumou Diarra en est convaincue, les soirées de jumelage dans le jardin de l’Accueil francophone sont une réussite quant à la mission de l’organisme. « On est ravi de voir des personnes revenir pour aider les nouveaux arrivants, on voit des relations se tisser et être entretenues même à l’extérieur de ces soirées.

« Une communauté harmonieuse c’est une communauté où tout le monde se côtoie et où tout le monde se sent à sa place. »

Outre l’aspect d’intégration qui est une part importante du projet, il y a aussi l’aspect promotionnel des artistes locaux comme le souligne Guy Ferraton. « On encourage des groupes qui veulent se faire connaître à venir jouer. Ils peuvent nous contacter. Il va y avoir de la danse, du chant, on va s’amuser tous ensemble dans un mélange de culture. »

Oumou Diarra et Guy Ferraton s’attendent déjà à recevoir plus de personnes que dans les années précédentes. « L’an passé, on ne pouvait pas accueillir plus de 25 personnes à l’extérieur. C’était compliqué. On a eu une première soirée le 24 juin. On s’attend à recevoir peut-être une cinquantaine de personnes par soirée. Mais plus on est, mieux c’est. Tout le monde est le bienvenu. »

Zahia Makhoukh a les arguments pour convaincre. « Grâce aux soirées, j’ai rencontré une dame qui m’a permis d’améliorer mon anglais, mes enfants attendent les vendredis d’été avec impatience. J’ai créé des amitiés incroyables, j’ai tissé des liens avec la communauté, je me sens pleinement intégrée à la société manitobaine. »

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici