Sylvie Laurencelle. (photo : Marta Guerrero)

À la suite de l’assemblée générale annuelle (AGA) de la Chambre de commerce francophone de Saint-Boniface (CCFSB) qui a eu lieu le 21 juin, l’organisme s’est doté d’un nouveau CA avec à sa tête Sylvie Laurencelle (1).

Par Jonathan SEMAH

Sylvie Laurencelle devient la cinquième femme présidente de la CCFSB depuis 1990. Elle remplace Me Philippe Richer qui était en poste depuis 2017. C’est avant tout un grand honneur pour Sylvie Laurencelle qui connaît déjà bien la maison, car elle siégeait déjà au CA à titre de vice- présidente de l’organisme qui compte à ce jour 50 membres.

« Je ressens beaucoup de fierté. C’est un organisme pour lequel j’ai toujours eu beaucoup de respect. Donc, c’est avec beaucoup d’humilité et de joie que j’ai accepté ce rôle. »

Cette nouvelle responsabilité pourrait être vue comme une suite logique pour Sylvie Laurencelle qui connaît bien l’organisme. Mais en réalité, celle qui est aussi vice-présidente du marketing et des communications de Caisse groupe financier, a longuement hésité.

« J’étais intéressée bien sûr, mais avec la COVID-19 et les instabilités administratives, je me suis demandé si j’étais vraiment la meilleure personne pour le poste. Mais Philippe Richer et d’autres personnes dans la communauté m’ont apporté beaucoup de soutien et m’ont convaincue. Puis la pandémie s’est calmée et je me suis dit que c’était le bon moment pour apporter ma vision. »

La COVID-19 justement, comme pour d’autres organismes, fut un moment très délicat à passer pour la CCFSB. Sylvie Laurencelle souhaite d’ailleurs rendre hommage à son prédécesseur qui a su naviguer dans cette tempête.

« Ça a été très difficile. Je compatis beaucoup avec Philippe Richer. Il a mené la Chambre avec brio pendant cette période. Personne d’autre que lui n’aurait pu assurer la pérennité de la Chambre.

| Retour aux sources

« Je rappelle qu’on fait tous ça bénévolement. On avait tous nos propres métiers et nos défis. Donc on devait traiter avec notre quotidien et les problèmes à la Chambre. C’était vraiment compliqué ces dernières années. »

Alors que l’avenir se dégage pour la CCFSB, l’organisme relance plusieurs projets pour célébrer à nouveau les entrepreneurs qui font leurs affaires en français à Saint- Boniface. Sylvie Laurencelle, qui est dans l’organisme depuis plusieurs années, sait très bien tout le travail qui l’attend désormais.

« J’ai plein d’idées que j’aimerais amener. J’espère que mon expérience en marketing et communication va aider la Chambre. Je veux notamment retourner aux sources.

« Il y a plusieurs évènements que la Chambre a lancés dans le passé et qui sont des moments clés de notre histoire. Je pense au dîner annuel pour le Festival du Voyageur ou le Prix de l’entrepreneur et de l’entreprise de l’année qui n’a pas eu lieu depuis 2018. Mon rêve, c’est de réanimer cet évènement, car c’est très important d’appuyer les entrepreneurs et les jeunes entrepreneurs francophones. »

Encourager le réseautage et accroître sa présence sur le numérique sont aussi d’autres axes de réflexion pour la nouvelle présidente. Mais avant que ces projets se mettent en place, il faudra être patient selon Sylvie Laurencelle.

« On ne va pas tout faire cette année, car on est un nouveau CA. On va se donner la chance de quand même offrir des activités. Mais on va aussi beaucoup communiquer avec nos membres pour savoir ce qu’ils attendent de leur Chambre.

« J’ai aussi commencé à rencontrer d’autres Chambres de commerce pour essayer de travailler ensemble et connaître les meilleures pratiques. Je rentre là-dedans avec les deux pieds, c’est un plaisir, mais c’est aussi beaucoup de travail. »

(1) Les autres membres du conseil d’administration sont : Jeff Moroz, Julie Turenne, Lysiane Romain, Marc Foidart, Mélanie Cwikla, Nicolas Audette, Prosper Hamenyimana, Sofie Bruce et Walter Kleinschmit. Ce nouveau CA se retrouvera au mois d’août pour leur première réunion et déterminer quel sera le rôle de chacun.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici