De gauche à droite : Sarah Clément, Tim Coates, Alex Coates et Miguel Gauthier. (photo : Raphaël Boutroy)

La troupe Sensible Chuckle Theatre, joue A Brothers Guide, une nouvelle pièce qui cherche à orienter la vie des individus avec des conseils de tous types. De comment désarmer une bombe nucléaire jusqu’à expliquer la méditation, tout y passe. Le Winnipeg Fringe Theatre Festival accueille cette troupe pour la troisième fois.

Par Raphaël BOUTROY

Depuis le 13 et jusqu’au 24 juillet 2022, la troupe Sensible Chuckle Theatre, joue sa pièce A Brother’s Guide dans le cadre du Fringe. Alex Coates, scénariste et metteur en scène, raconte ses expériences dans le monde du théâtre et ce qui le pousse à écrire et jouer des pièces.

De jour, Alex Coates travaille comme technicien de laboratoire pour l’Agence de la santé publique du Canada. Mais ce n’est pas tout ce qu’il fait, il est aussi amateur de théâtre depuis ses études dans la Division scolaire franco- manitobaine :

« J’ai commencé à faire du théâtre en 6e année à l’École Pointe-des-Chênes, pour moi c’était tout à fait naturel de parler devant une foule et de jouer des personnages. Je pense que j’aime aussi être au cœur de l’action », explique Alex Coates.

Passionné par toutes ses entreprises, Alex Coates insiste sur l’enjeu de l’équilibre. « J’aime beaucoup mon travail en tant que scientifique, il est très intéressant. Mais j’ai aussi besoin de développer ma créativité ».

Il a fait du théâtre à l’Université de Saint-Boniface quand il y était étudiant, après ses études lui, son frère, Tim Coates, et des amis, dont Sarah Clément et Miguel Gauthier qui jouent dans la pièce, ont voulu continuer à en faire.

« Le Fringe est le festival idéal pour continuer à faire du théâtre. Maintenant, je sais que, quoiqu’il arrive, il y a une activité par année qui me permet d’être créatif et de faire du théâtre », explique Alex Coates.

Les expériences dans le milieu du théâtre d’Alex Coates lui donnent envie de les partager avec tout le monde :

« Les gens pensent souvent que c’est difficile de faire du théâtre. Mais il faut juste commencer à écrire. Après, on s’amuse avec l’histoire et on se fait plaisir aux répétitions ».

Bien que ça ne veut pas toujours dire naviguer en douceur, les obstacles ne sont pas insurmontables : « Quand je repense aux premières années, c’était plus stressant, c’est comme tout, si on est plus expérimentés c’est plus facile ».

Familiers avec les défis, Alex Coates et sa troupe se sont impliqués dans le Fringe en pleine crise sanitaire : « On a peu de restrictions sanitaires aujourd’hui, mais pour notre pièce on ne savait pas si on allait pouvoir donner un spectacle en personne. En novembre et décembre quand on commençait la préparation on se disait qu’on serait peut-être en virtuel. On voulait monter un spectacle qui permettait aux gens de s’amuser et un spectacle qui pourrait aussi se faire sous la forme de petites vidéos. »

La pièce A Brother’s Guide vise un public adulte avec sa compilation de conseils donnés par deux frères sur tous les aspects de la vie comme : « Les relations amoureuses, le désarmement de mines antipersonnelles, la méditation, etc. », liste Alex Coates.

En tant que troupe de francophones, Alex Coates explique qu’ils ont reçu quelques questions au sujet du choix de langue pour la pièce :

« Après avoir parlé avec les organisateurs du Fringe, on a appris qu’il y avait eu des pièces en français, mais qu’elles n’avaient pas eu grand succès. Ça ne veut pas dire qu’on ne fait pas de théâtre en français. Je joue parfois au Théâtre Cercle Molière et je participe à la Ligue d’improvisation du Manitoba ».

La pièce de Sensible Chuckle Theatre montre un véritable désir de s’amuser et de diluer le stress : « J’aime le théâtre et je vais continuer à faire ce qui compte pour moi, c’est-à-dire divertir les gens. »

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici