Fanny Curtat, historienne de l’art à l’Université de Montréal. (photo : Gracieuseté Timothy Norris)

Beyond Van Gogh : The Immersive Experience, une exposition ambulante qui projette les tableaux du peintre néerlandais Vincent Van Gogh arrive à Winnipeg. Fanny Curtat, historienne de l’art à l’Université de Montréal, invite les Manitobains à se plonger dans l’œuvre de Vincent Van Gogh.

Par Raphaël BOUTROY

Jusqu’au 4 septembre 2022, les tableaux de Vincent Van Gogh seront projetés plus grands que nature au Centre des congrès RBC. L’exposition Beyond Van Gogh : The Immersive Experience du Paquin Entertainment Group invite le public manitobain à découvrir un nouveau type d’exposition.

L’installation permet à ceux qui y assistent de s’immerger dans l’œuvre de Vincent Van Gogh. 300 tableaux seront projetés sur les murs et sur le sol. « Il y a un aspect de fantasme quand on se trouve dans l’œuvre de Van Gogh, ça permet aux gens d’observer de plus près et de manière plus accessible qu’un petit tableau dans un musée traditionnel », explique Fanny Curtat, historienne de l’art à l’Université de Montréal. Tous ceux qui entrent dans l’exposition peuvent y trouver leur compte, l’exposition anime l’imagination du public : « C’est un espace très libre, les enfants peuvent courir, les gens peuvent s’asseoir par terre. Partout où on regarde, il y a quelque chose de nouveau à voir ».

Posé sur une branche de tableau Amandier en fleurs (1890). (photo : Raphaël Boutroy)

Le rapport à l’œuvre de Vincent Van Gogh est la chose qui change le plus dans cette exposition. « Le rapport qu’on a avec un tableau est très intime, il faut s’en approcher, peut-être se pencher au-dessus. Dans cette exposition, les tableaux nous dépassent en taille, de manière à illustrer l’énorme portée de l’œuvre », souligne Fanny Curtat.

Cette nouvelle présentation est intéressante, mais elle reste complémentaire à l’œuvre originale : « Sans le succès de l’œuvre originale, il n’y aurait pas d’exposition immersive de ce genre. Peu importe le succès des représentations de ce genre, il n’y a rien qui peut défier l’aura des tableaux originaux. »

Cette forme d’exposition ouvre la porte à de nouvelles possibilités, elle permet à l’œuvre de Van Gogh d’atteindre un plus grand public. Son objectif n’est pas de remplacer l’originale elle se veut une représentation différente des mêmes œuvres pour attirer un plus grand public vers l’oeuvre originale. 

« Tout le monde peut venir voir cette exposition et elle peut même donner goût à ceux qui connaissent peu l’œuvre de Van Gogh ou la peinture d’en apprendre plus », dit Fanny Curtat.

Au premier plan Iris (1890). (photo : Raphaël Boutroy)

Vincent Van Gogh est un artiste qui est reconnu partout dans le monde. Fanny Curtat tente une explication à ce sujet : « C’est un artiste qui est notoire pour son histoire tumultueuse et toute la noirceur qui enveloppe son existence. Son oeuvre devait avoir une qualité soignante, elle était pour lui un moyen de soulager les souffrances et les difficultés de la vie. »

La pertinence du projet Beyond Van Gogh : The l’originale,  Immersive Experience est 
étroitement liée à son moment mêmes œuvres de conception. « En 2020, il fallait trouver une exposition qui répondait qui se conformait aux restrictions sanitaires, donc le grand espace de cette exposition était parfait. De plus, puisque Van Gogh cherchait à surmonter la noirceur dans sa vie par sa peinture, une exposition de ses oeuvres devrait avoir le potentiel d’atténuer la noirceur du moment qu’on a vécu et qu’on vivra peut-être de nouveau. »

L’exposition elle-même est extrêmement malléable, les projecteurs peuvent s’adapter à diverses salles de tailles variables et nécessitent peu de gens pour l’installer. Fanny Curtat remarque que « les expositions de ce genre sont de plus en plus répandues ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici