Suzanne Kennelly, chanteuse de jazz. (photo : Raphaël Boutroy)

Avec la fin d’une carrière, une nouvelle commence. Suzanne Kennelly, ancienne animatrice pour Radio-Canada, se distingue comme chanteuse de jazz français. Elle a chanté lors du premier soir de la Série estivale de concerts du Winnipeg Jazz Orchestra et sera l’animatrice pour cet évènement.

Par  Raphaël BOUTROY

Après avoir pris sa retraite de Radio-Canada, Suzanne Kennelly s’est lancée dans le chant professionnel. Cet été, elle est l’animatrice pour la Série estivale de concerts du Winnipeg Jazz Orchestra.

Dès ses 12 ans, Suzanne Kennelly a mis ses cordes vocales à l’œuvre. « J’ai participé à la chorale de mon école, ce n’est pas exactement ce que je chante aujourd’hui, mais c’était une bonne façon pour moi de me lancer dans une chose pour laquelle j’avais déjà un intérêt. » Elle a suivi cette envie tout au long de sa vie, et c’est d’ailleurs la chanson qui l’a amenée dans l’Ouest canadien : « J’ai participé à un gala de la chanson à Vancouver, je commençais un peu à me faire connaître sur les ondes radio comme chanteuse. J’ai posé ma candidature pour un poste d’animatrice avec Radio-Canada à Vancouver, mais je n’ai pas été sélectionnée pour le poste. En revanche, ils m’ont proposé un contrat d’animatrice à Saint-Boniface, alors je l’ai pris et j’y suis resté bien longtemps. »

Après son arrivée au Manitoba, elle s’est vite approprié la province, ayant eu du succès sur les ondes et s’étant attachée aux gens. « Je suis tombée amoureuse du Manitoba, j’adore habiter ici, c’est une communauté qui m’a permis de m’épanouir dans ma carrière d’animatrice et dans ma vie sociale. »

Le Manitoba accueille d’ailleurs son nouveau projet de chanson les bras grands ouverts : « Les Manitobains aiment bien le jazz et c’est un groupe avec lequel je peux chanter du jazz en français, c’est justement ce que je préfère. Le jazz français n’a pas un grand public, mais il est un public dédié. »

Depuis le début de la crise sanitaire, Suzanne Kennelly prépare son deuxième album, composé entièrement de chansons originales. « Mon nouvel album suit des thématiques nées de la crise sanitaire et des restrictions qui l’ont accompagnée. C’est vraiment ce que j’ai senti et vécu au cours des dernières années, je pense que les thèmes seront familiers à beaucoup de gens », explique-t-elle.

Ce qui motive son nouvel album, c’est son bonheur personnel : « J’enregistre un nouvel album parce que j’ai la chance de le faire et c’est une chose que je souhaite faire depuis longtemps. Ça veut aussi dire que je le fais à ma façon, c’est pour ça que je travaille avec des gens en qui j’ai confiance et qui sont des amis, dont David Grenon, Daniel Roy, Gilles Fournier et Marc Arnould. Je ne voulais pas travailler avec une compagnie qui impose des règles, ce projet doit être le mien. »

Le 26 juin 2022, elle a eu la chance de chanter avec le WJO tout en animant l’évènement en question au Patio 340. « Ça a été une expérience incroyable pour moi, donner un concert c’est une expérience hors du commun, on sent une énergie incomparable provenant des musiciens et de la foule. Les musiciens du WJO sont très doués, je me sentais presque intimidé par l’idée de jouer avec eux. »

La Série estivale de concerts du WJO se termine le 21 août 2022. Au programme les « Voix d’ici » qui mettra en vedette les artistes franco-manitobaines Jocelyne Baribeau et Ariane Jean.

Suzanne Kennelly encourage tout le monde à assister à l’évènement du WJO : « C’est très bien organisé et les concerts sont donnés par d’excellents artistes. »

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici