Vaccination au Canada. (photo : _Tempus_ Envato Elements)

Les autorités de santé canadiennes ont approuvé jeudi une nouvelle version du vaccin de Moderna contre la COVID-19, qui vise spécifiquement le variant Omicron, dans le but de commencer rapidement une nouvelle campagne de rappel.

Par Jonathan SEMAHAvec l’Agence France-Presse (AFP)

Le Canada a déjà acheté 12 millions de doses de ce nouveau vaccin et espère pouvoir démarrer la vaccination fin septembre, a expliqué le Dr Howard Njoo, sous-administrateur en chef de la santé publique fédérale, lors d’une conférence de presse.

Santé Canada a affirmé que les essais cliniques du nouveau vaccin avaient démontré des réponses immunitaires « significativement plus élevées » que son prédécesseur contre les variants d’Omicron.

Le vaccin en question cible à la fois la souche originale du coronavirus et le variant BA.1, qui a provoqué la cinquième vague de contamination au pays, à la fin de l’année dernière. Il apporte par ailleurs une meilleure protection contre les lignages BA.4 et BA.5 du variant Omicron, sans les cibler spécifiquement.

De nouvelles versions de vaccins viennent également d’être approuvées par l’Union européenne et les Etats-Unis.

Ce vaccin sera destiné aux personnes âgées de 12 ans et plus qui ont reçu au moins une primovaccination contre la COVID-19.

Alors que les vaccinations ont contribué à réduire les hospitalisations et les décès dus au Covid-19, apparu pour la première fois en Chine fin 2019, les injections actuelles ciblent principalement les souches antérieures de la maladie.

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a averti en juillet que la pandémie était « loin d’être finie », en raison de la propagation des sous-variants d’Omicron, de la levée des restrictions sanitaires et de la baisse des dépistages.

Justin Trudeau approuve

Justin Trudeau à l’USB, ce jeudi 2 septembre. (photo : Jonathan Semah)

En déplacement, ce jeudi, à Winnipeg pour rencontrer des étudiants infirmiers de l’Université Saint-Boniface, le Premier ministre canadien a été interrogé à ce sujet. Il appuie cette décision et rappelle l’importance de la vaccination.

« La COVID-19 est encore avec nous, et elle le sera pendant encore longtemps. Heureusement, nous avons des outils pour nous protéger. Que ce soit les masques, les mesures sanitaires, le dépistage ou surtout la vaccination. Ça va être extrêmement important cet automne que les gens se fassent vacciner pour mettre à jour leur vaccination. Justement, on a de nouveaux vaccins qui sortent qui vont donner plus de protection, et les gens qui n’ont pas reçu de vaccination depuis six mois devraient planifier d’avoir une nouvelle vaccination. » 

Le Premier ministre Justin Trudeau a aussi expliqué qu’en cas de taux de vaccination satisfaisants, certaines mesures sanitaires pourraient être alors moins utiles. « Si on arrive à un 80, 85, 90 % de taux de vaccination, les autres mesures qui pourraient être nécessaires seront moins nécessaires. Si les gens choisissent de se faire vacciner, on va pouvoir préserver la vie qu’on apprécie tellement, sans mettre à risque nos systèmes de santé qui sont déjà étirés par la COVID. »

Pour information, en date du 14 août 2022, selon le site du gouvernement du Canada, le pourcentage cumulatif de personnes ayant complété les deux premières doses et ayant reçu au moins une dose additionnelle d’un vaccin contre la COVID-19 au Canada était de 49,55 %.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici