Dave Maddocks. (photo : Gracieuseté Suzanne Mireault)

L’exposition Portage, débuté le 16 août par un vernissage au Centre culturel franco-manitobain (CCFM), se poursuivra jusqu’au 21 septembre dans la galerie d’art. David MacNair, artiste multidisciplinaire a organisé l’exposition hommage de son ami défunt, Dave Maddocks. 

Par Sonia ROUSSAULT

David MacNair raconte son lien avec l’artiste défunt : « On s’est rencontré au Collège Red River au début des années 1980, et depuis ce temps-là nous sommes restés de bons amis. »

« Depuis bien des années, on se retrouvait tous les mercredis, pour jouer au crib, au tennis, ou simplement pour le plaisir de la rencontre. On partait en voyage en canot ensemble, on a fait de la sculpture sur neige pendant plus d’une vingtaine d’années. Je pense en particulier aux sculptures monumentales à l’entrée du parc du voyageur.

« Dave était aussi très bien connu en tant que graphiste, dans la francophonie du Manitoba. »

David MacNair souligne que Dave Maddocks était un amoureux de la nature : « Il a été chef scout pendant des années, il était passionné de la faune. Il montrait une très grande sensibilité envers les animaux. »

L’exposition Portage répond à un voeu de la famille de l’artiste défunt. David MacNair explique : « À la suite du décès de Dave en janvier 2020, sa famille voulait organiser un évènement pour sa célébration de vie. Sa fille Kathleen a soumis l’idée d’une exposition des oeuvres de son père. J’ai contacté Ginette Lavack, directrice générale du CCFM, qui a accepté le principe de cette exposition. »

Portage retrace le fil de la vie de Dave Maddocks à travers ses peintures à l’huile et ses esquisses. Le titre de l’exposition renvoie à notre dimension existentielle. « Quand on quitte cette vie, on embarque sur le grand portage », poursuit David MacNair avec beaucoup d’émotions. 

« Beaucoup de ces oeuvres-là n’ont jamais été exposées. Elles montrent un côté de Dave que les gens ne connaissaient pas forcément. Dans ses oeuvres, on peut voir les différentes inspirations qu’il a eues à différents stades de sa vie. » 

« Certaines des peintures, Dave les a réalisées lors de ses voyages en canot avec le groupe que l’on nomme G4 ou encore lors de son voyage au Japon. On peut découvrir des natures mortes, des portraits, des paysages. Des thèmes qui englobent la gamme de sujets qui l’intéressait en tant que peintre. » Pas moins de 60 tableaux sont exposés dans la galerie d’art du CCFM. 

Le G4, composé de Jim Alexander, Dave Maddocks, David MacNair, Sue (Suzanne) Hill et Barry Bonham, à White Lake dans le Parc provincial du Whiteshell au printemps 2011. (photo : Gracieuseté David MacNair)

| Un groupe d’amis soudé

Le groupe G4 a une signification importante pour David MacNair et ses amis. « Ce groupe G4 est en fait un groupe de connaissances qui se sont vraiment liés d’amitié », évoque David MacNair. « On s’est amusé à se renommer le groupe de quatre, ou G4, en référence au groupe des sept paysagistes canadiens, fameux groupe des sept qui a été très actif à partir des années 1920. »

Le groupe d’amis était composé de Barry Bonham, Jim Alexander, Dave Maddocks et bien-sûr David MacNair lui-même. « On a commencé le groupe à quatre. On allait rencontrer de temps en temps Sue (Suzanne Hill) dans le Parc provincial du Whiteshell et on passait l’après-midi à peindre.

« Ensemble, avec Dave, on a participé à des expositions de groupe. La première s’est déroulée au CCFM, d’autres ont eu lieu au parc Assiniboine et à Cre8ery Gallery And Studio.

« D’ailleurs, Dave a même créé un logo pour le G4. On retrouve d’ailleurs ce logo sur les tableaux que les membres du groupe ont réalisés. Cette rétrospective de son oeuvre me tient particulièrement à coeur. »

Dave Maddocks a tout d’abord travaillé comme directeur artistique de l’agence de communication mf.1 Publicité Branding et Stratégie, puis comme enseignant dans les arts. 

Suzanne Mireault, an-
cienne co-propriétaire de mf.1 Publicité Branding et Stratégie. (photo : Gracieuseté)

Suzanne Mireault, l’ancienne co-propriétaire de mf.1, a travaillé aux côtés de l’artiste pendant près de 20 ans. L’entreprise comptait une vingtaine d’employés. Elle témoigne : 

« Dave a été un très bel atout dans notre entreprise. Il n’était pas seulement talentueux dans le domaine du design graphique, il avait carrément un don pour ça. Ce n’était pas seulement une carrière pour lui, c’était une passion. Il adorait relever de nouveaux défis, rencontrer de nouveaux clients. Une de ses forces était de développer des logos et de les pérenniser. »

Tout à ses souvenirs, Suzanne Mireault ajoute une touche personnelle. « C’était une personne qui avait un grand coeur et qui nous manque beaucoup aujourd’hui. Au fil des années, il est devenu un ami et pas juste un collègue. Il m’a beaucoup inspirée. J’ai été chanceuse de travailler avec lui. »

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici