(photo : compte Twitter officiel - The Royal Family)

Par Ophélie Doireau – Initiative de journalisme local.Réseau.Presse-La Liberté

 

Le gouvernement fédéral canadien a emboîté le pas à d’autres pays du Commonwealth comme l’Australie ou la Nouvelle-Zélande en déclarant la journée des funérailles de la reine Elizabeth II comme étant un jour férié pour les employés fédéraux.

Ce congé férié devrait s’appliquer seulement aux employés fédéraux ce qui représente environ 320 000 personnes.

Des discussions sont en cours avec les Provinces et Territoires. Cependant chaque Province et Territoire est libre de décider de rendre ce jour férié ou non. Plusieurs ont déjà fait part de leur décision.

Le Québec a d’ailleurs déjà tranché la question puisque François Legault a précisé « qu’il y aura une commémoration. » Mais « pas de journée fériée. » L’Ontario tiendra également une journée de commémoration sans en faire une journée fériée. L’Île-du-Prince-Édouard, le Nouveau-Brunswick et la Nouvelle-Écosse ont, pour leur part, décrété un jour férié. Les écoles seront fermées.

Dans une déclaration, la Fédération canadienne de l’entreprise indépendante (FCEI) a, quant à elle, exhorté les gouvernements provinciaux à « ne pas déclarer le lundi 19 septembre comme étant un jour férié payé suivant l’annonce d’Ottawa d’en faire un jour férié pour les employés du gouvernement fédéral.

« Étant donné le préavis de six jours, l’ajout d’un jour férié serait profondément injuste pour les PME et coûterait des milliards de dollars à l’économie. »

Sylvie Laurencelle. (photo : Marta Guerrero)

Sylvie Laurencelle, la présidente de la Chambre de commerce francophone de Saint-Boniface, rejoint la FCEI. « Je pense que le choix devrait revenir aux entreprises, elles devraient pouvoir décider si oui ou non elles veulent fermer ce jour-là. On reconnaît évidemment que la situation est exceptionnelle.

« Mais c’est demander beaucoup à des entreprises que de fermer une troisième journée dans le mois de septembre. Entre la Fête du travail, la Journée de vérité et de réconciliation où certaines entreprises ont décidé de fermer et une journée pour les funérailles de la Reine, c’est un gros travail d’organisation pour les entreprises. Surtout avec un délai aussi court.

« La Province a décidé de suivre le Fédéral en donnant congé à certains employés du gouvernement et c’est une bonne chose. Les petites entreprises traversent des situations délicates après la pandémie avec la pénurie de main d’œuvre et l’inflation. »

En effet, de son côté, le Manitoba a indiqué par voie de communiqué que « tous les services et bureaux gouvernementaux non essentiels seront fermés pour la journée. Les écoles resteront ouvertes et les cours seront dispensés, et les services de garde d’enfants seront également ouverts. Le système de soins de santé continuera de fonctionner comme d’habitude.

« Une salve de 21 coups de canon sera tirée sur le terrain sud du Palais législatif, pour coïncider avec le service commémoratif fédéral à Ottawa. Cette salve sera suivie d’une salve royale de 96 coups de canon pour honorer chaque année de la vie de Sa Majesté. Le service commémoratif provincial aura lieu à 19 h à la cathédrale anglicane St. John’s à Winnipeg, sur invitation. Les cloches de l’église sonneront 96 fois avant le début du service. »

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici