Roger LaFrenière a reçu le 1er septembre, le titre de Membre honoraire de La Maison des artistes

L’artiste manitobain s’est vu remettre par La Maison des artistes visuels francophones, le 1er septembre 2022, une plaque commémorative ainsi que le titre de Membre honoraire. Un véritable hommage pour l’artiste, qui salue ses années d’implication dans la communauté artistique francophone du Manitoba.

Par Sonia Rousseault

Une cinquantaine de personnes sont venues assister à la cérémonie du 1er septembre, dont des amis, ainsi que des partenaires de carrière de Roger LaFrenière. La décision d’attitrer Roger LaFrenière, en tant que Membre honoraire, a été prise lors d’une AGA en 2019. La pandémie a retardé la cérémonie officielle de remise des prix.

Lou-Anne Bourdeau, directrice adjointe de La Maison des artistes visuels francophones, revient sur cette décision : « La candidature de Roger a été proposée au conseil d’administration par Joseph Roger Louis Léveillé pour reconnaître les efforts des artistes franco-manitobains. Pour nous, ça avait vraiment du sens que Roger reçoive cette reconnaissance. »

Roger LaFrenière est le premier à recevoir ce titre. Être membre honoraire signifie que l’artiste sera un membre de La Maison des artistes visuels francophones à vie, « c’est avant tout un statut pour reconnaître l’importance de son travail », ajoute Lou-Anne Bourdeau. « Une plaque a été affichée de manière permanente, elle va démontrer l’importance qu’il a pour nous de manière physique.

« Depuis les années 1970, c’est une personne qui a beaucoup travaillé à ce que les artistes francophones soient reconnus et qu’il y ait une place pour eux. C’était une belle occasion pour nous de montrer tout son parcours, tant dans sa carrière, que pour l’ensemble des artistes franco-manitobains. »

Roger LaFrenière est justement l’un des co-fondateurs de La Maison des artistes, qui a été créé en 2000. La directrice adjointe poursuit :
« Cet organisme a été créé parce que les artistes francophones du Manitoba trouvaient qu’il n’y avait pas assez de place pour eux. L’idée était de trouver un lieu accueillant pour tous où les artistes pouvaient montrer leurs travaux, mais aussi de leur permettre de se rassembler. Roger est l’un de ces artistes qui ont participé à la création de l’organisme. À la suite de ceci, il a été assez actif, il a exposé son travail à La Maison, il a été très impliqué tout au long de ces années. »

Son implication en tant qu’artiste s’est poursuivie au sein même de la communauté francophone du Manitoba. « Il a participé aux premières expositions francophones dans les années 1970 au Centre culturel franco-manitobain. Il y a quelque chose de très communautaire dans ses expo-sitions, dans l’esprit du bien commun. »

| Une vraie fierté

Pour Roger LaFrenière, c’est un véritable honneur de recevoir ce titre. Il déclare : « Je n’aurais jamais pensé à recevoir quelque chose du genre, mais ça fait du bien de se faire reconnaître par la société artistique francophone. Après tout, j’ai baigné toute ma vie dans ce milieu-là.

« J’ai toujours été impliqué à développer des expositions d’art à Saint-Boniface, je trouvais que c’était important et notamment que ce quartier ait sa propre galerie francophone. Un des problèmes qu’il y avait avant La Maison des artistes, c’était un manque de crédibilité. Avec les autres fondateurs, on voulait trouver des solutions pour aider notre communauté artistique. Ça fait déjà 20 ans que cette galerie existe! C’est un gros ouvrage que plusieurs personnes ont réalisé. Aujourd’hui, il y a de la valeur à exposer à La Maison des artistes, car il faut passer par un protocole de sélection qui peut prendre du temps.

« J’ai travaillé de nombreuses années au sein de la communauté, en tant que graphiste à Radio-Canada, j’ai fait diverses expositions, j’ai fait des couvertures de livres, de disques, des programmes pour divers organismes. J’ai travaillé avec le Festival du Voyageur, et bien d’autres. Ces expériences m’ont permis de construire des connexions au sein de la francophonie. »

Le titre de Membre honoraire va élever Roger LaFrenière en tant que membre symbolique de La Maison des Artistes visuels francophones. Lou-Anne Bourdeau reprend : « Ce titre va lui donner un peu un rôle de porte-parole, cependant ça ne l’engage en rien de recevoir ce titre. »

Une volonté d’honorer d’autres artistes est ouverte : « La Maison des artistes est ouverte à recevoir d’autres candidatures (1) pour quiconque supporte les arts de la francophonie. C’est quelque chose que nous espérons voir se développer dans l’avenir », termine Lou-Anne Bourdeau.

——————————————————————————–

(1) Pour soumettre une candidature, il suffit de contacter Lisa Désilets, présidente du conseil d’administration à gouvernance.maison@gmail.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici