Sur sa chaîne Youtube, Cups of English Tea, lancée il y a plus d'un an, Kenza Zaoui partage trucs et astuces sur la vie au Manitoba et l'immigration au Canada. Photo : Raphaël Bourtoy

Quel est le coût de la vie à Winnipeg? Quelles sont les ficelles du monde administratif pour immigrer au Canada? D’abord blogueuse, Kenza Zaoui partage maintenant ses trucs et astuces en format vidéo, pour répondre aux questions des nouveaux arrivants au Manitoba. Parole d’une expatriée expérimentée.

Morgane LEMÉE – Collaboration spéciale

Kenza Zaoui aime rappeler ce dicton de chez nous : « On ne choisit pas le Manitoba, c’est le Manitoba qui nous choisit ». C’est un peu comme ça que la diplômée en Français Langue Seconde a atterri à Brandon, en 2013, pour être assistante de langue française en université. Depuis, c’est une grande histoire d’amour entre cette française d’origine et le Manitoba.

Avant ça, Kenza Zaoui a multiplié les expatriations. C’est comme ça qu’est né son blog Cups of English Tea, il y a plus de dix ans, dont le nom traduit sa passion pour les pays anglophones (et un petit clin d’oeil à Paul McCartney). Elle y partage des articles touristiques, des billets d’humeur et, depuis cinq ans, des recommandations en tout genres sur Winnipeg, le Manitoba ou sur le Canada en général.

Mais depuis un an, l’influenceuse dans l’âme apprivoise une nouvelle plateforme. Elle a lancé sa chaîne Youtube, nommée comme son blog, pour continuer de partager trucs et astuces sur le Canada, mais sous un autre format. « J’ai mis des années à afficher mon nom ou me montrer sur mon blog et les réseaux sociaux. C’est un truc qui a beaucoup changé : si tu ne te montres pas, les gens ne s’identifient pas. T’es un peu obligé de montrer ta face. Aujourd’hui, un blog est un outil où les gens vont prendre une information et puis s’en vont. C’est beaucoup plus difficile de créer une communauté qu’auparavant. »

L’idée d’une chaîne Youtube trottait dans un coin de la tête de Kenza Zaoui depuis longtemps. Et puis elle remarque que c’est un réflexe de plus en plus commun : les futurs immigrants explorent la plateforme vidéo pour en savoir plus sur leur nouvelle ville. Après quelques recherches, elle constate qu’il y a un manque à combler. Sur Youtube, nombreux francophones parlent de l’immigration au Canada, de la vie au Québec, mais peu du Manitoba.

Dans ses vidéos, Kenza Zaoui s’inspire alors de son propre parcours. Sa première vidéo relate d’ailleurs son parcours personnel d’immigration, de la France au Manitoba, pour en arriver à être presque (elle l’espère) citoyenne canadienne.

En un an, Kenza Zaoui a publié une douzaine de vidéos sur sa chaîne Youtube, au rythme personnellement imposé d’une vidéo par mois. Cela lui prend entre huit à dix heures de travail pour créer une vidéo. La plus regardée? « Le coût de la vie à Winnipeg et au Manitoba », diffusée en octobre 2021, avec plus de 9 000 vues (et le chiffre continue de grimper). « Je peux clairement voir que mes vidéos sur mes explorations touristiques ont moins de succès que celles qui parlent du pratico-pratique. Les gens sont en demande d’informations, le besoin est là. Alors je vais continuer de faire des vidéos sur comment naviguer le quotidien au Manitoba. Même si je suis toujours un peu mal à l’aise devant la caméra (rires). »

Pour Kenza Zaoui, grande part de sa motivation est donc d’informer, d’outiller, d’aiguiller celles et ceux qui auraient déjà fait leur choix sur le Manitoba. De les rassurer aussi. « J’essaie de me remettre dans la peau de quelqu’un qui arrive ici, de parler de ce qui m’a manqué, de répondre aux questions entendues autour. En fait, de partager les trucs que tu ne sais pas forcément et auxquels il faut faire attention. Ça peut être comment trouver un travail, quelles sont les places bilingues pour demander son NAS ou bien des infos légales. Par exemple, ta caution ne doit pas dépasser la moitié de ton bail. »

Si la demande d’information est grande, pour Kenza Zaoui, c’est qu’il y a de plus en plus d’immigrants francophones qui se tournent vers le Manitoba. « Je dirais que ça augmente depuis six à 12 mois. Je pense que c’est surtout parce que le Québec a changé ses procédures pour la résidence permanente. L’information est là, mais il faut savoir où aller la chercher. Peut-être que je fais un peu de vulgarisation. J’aime faire quelque chose d’utile, aider. »

Derrière ses vidéos et nombreuses publications sur le Manitoba, se tient une autre grande motivation : faire découvrir sa province d’adoption à celles et ceux qui ne la connaissent pas encore. « J’aimerais convaincre les gens qui ne le savent pas que, non seulement le Manitoba existe, mais on est bien ici. Il y a tellement d’avantages à vivre au Manitoba. Déjà, pour les francophones. On a trois niveaux de gouvernements bilingues. On peut faire toutes ses démarches administratives en français. Je pense aussi qu’il y a peu de chômage pour les francophones. Et puis j’aime la francophonie en milieu minoritaire, ça me tient à cœur.

« Et c’est tellement vert! Il y a des parcs, des festivals, toujours quelque chose à faire, peu importe la saison. Ce que j’aime vraiment ici, ce sont toutes les opportunités et la qualité de vie. La vie est encore abordable comparé à d’autres provinces et on peut avoir un bon équilibre vie privée-vie professionnelle. »

Peut-on dire que Kenza Zaoui est un peu une ambassadrice du Manitoba? « Complètement! » répond-elle assurément. « C’est comme ça que je me sens. Le Manitoba, ça m’a bien réussi. Je rêve d’un jour organiser un grand meet up où toute la communauté, tous les nouveaux arrivants qui me contactent et à qui je peux pas répondre individuellement, puissent se rencontrer. Qu’ils deviennent tous amis. C’est une idée que je caresse de loin. »

——————————————————————————

Lien vers le site https://cupsofenglishtea.com/

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici