L’équipe masculine de soccer des Rouges célèbre l’un de ses buts marqués pendant la compétition nationale. (photo : Gracieuseté Eric Lemoine)

Après un doublé enthousiasmant au niveau provincial, les Rouges de l’Université de Saint-Boniface (USB) avaient rendez-vous avec le tournoi national de soccer. Malheureusement, pour l’équipe féminine et masculine, il n’y a pas eu de résultat aussi positif.

Par Jonathan SEMAH

Les deux équipes connaissaient la tâche difficile qui les attendait. Elles savaient qu’au national, le niveau serait largement supé-rieur que dans la province manitobaine.

Si les deux équipes repartent du tournoi sans aucune victoire, Eric Lemoine, directeur adjoint du service des activités sportives et récréatives de l’USB, retient malgré tout plusieurs éléments favorables. « Les garçons ont perdu, mais ont marqué cinq buts en tout, ce sont les premiers buts d’une équipe de la Manitoba Colleges Athletic Conference aux nationaux. La première partie contre Humber, nous menions même 2-1, c’était la première fois de la saison que cette équipe était menée. »

Franck Oumar N’Dia, joueur des Rouges. (photo : Gracieuseté Eric Lemoine)

Humber, l’équipe de Toronto a d’ailleurs terminé avec la médaille d’or dans ces championnats nationaux. Au soccer féminin, ce sont les joueuses du Collège Ahuntsic de Montréal qui finissent à la première place.

Du côté de l’équipe féminine justement, qui est plus habituée aux campagnes nationales, la déception et la frustration étaient aussi les sentiments prédominants. « C’était une semaine quand même agréable. Nous n’avons pas eu les résultats attendus : nous n’avons pas marqué ni gagné. Mais je pense qu’on était proches. Les gens vont regarder aux résultats, mais dans le contenu nous n’étions pas loin des meilleures équipes. On a commis des erreurs qui ont coûté cher et à ce niveau-là, ça ne pardonne pas », explique Justin Légaré, entraîneur-chef de la section féminine.

Si sportivement l’équipe féminine n’a pas triomphé, Justin Légaré retient quand même la mentalité exemplaire de ses joueuses.

Kalyna DeMaré, joueuse des Rouges. (photo : Gracieuseté Eric Lemoine)

« Je me sens chanceux parce que l’équipe est vraiment spéciale. Le moral des joueuses n’est jamais descendu. Elles se sont soutenues les unes les autres et n’ont jamais abandonné. Je suis rempli de fierté, mais il faut continuer. Je le dis souvent : on ne perd jamais, soit on gagne soit on apprend. »

Même si les deux équipes repartent sans médaille de ces deux tournois, Justin Légaré, comme Eric Lemoine, pensent que l’écart se réduit petit à petit entre les Rouges du Manitoba et les équipes des autres provinces.

Sophie Morham (à gauche) en plein duel contre l’une de ses adversaires. (photo : Gracieuseté Eric Lemoine)

« Nous avons un défi important au Manitoba, c’est la taille de notre ligue qui est assez restreinte. Nous devons aider à améliorer son niveau pour ensuite être meilleurs aux nationaux », détaille Eric Lemoine.

Même analyse pour Justin Légaré. « Oui, c’est clair qu’on se rapproche. J’ai eu plusieurs discussions avec d’autres entraîneurs qui m’ont dit avoir mis plus de dix ans avant d’avoir des résultats aux nationaux. Mais oui, notre ligue n’est pas encore à leurs niveaux. Nous devons trouver des moyens de jouer des parties plus difficiles avant la prochaine saison. Mais surtout, on doit être fiers des parcours, on a fait de notre mieux. »

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici