Stéphanie Morin-Robert et Ingrid Hansen, prennent la pose pour les Merkin sisters. L’album est réservé à un public averti. (photo : Gracieuseté Merkin sisters)

Le duo comique The Merkin Sisters com- posé de la comédienne francophone Stéphanie Morin-Robert et de son acolyte Ingrid Hansen est de retour. Mais pas sur scène cette fois.

Le 13 novembre, Morin-Robert Stéphanie et Hansen Ingrid, les sœurs comiques ont sorti leur premier album mini-album de cinq titres. Marquant peut-être le début d’une toute nouvelle artistique.

Par Hugo BEAUCAMP

Comédienne de stand-up, ancienne danseuse contemporaine, Stéphanie Morin-Robert a réellement plusieurs cordes à son arc et elle le prouve cette fois encore. Alors qu’elle termine tout juste les représentations de sa pièce BLINDSIDE au Théâtre Cercle Molière, l’artiste se lance à présent dans la musique, mais pas toute seule.

Le duo comique multi- récompensé composé de l’artiste francophone et de Ingrid Hansen : The Merkin Sisters s’était fait connaître du grand public en 2017 avec leur spectacle éponyme.

Mais est-ce par amour du défi que les artistes ont décidé d’entreprendre la création d’un album? Pas seulement, d’après Stéphanie Morin-Robert. « Le monde du spectacle s’est arrêté pendant la pandémie, Ingrid et moi avons voulu nous adapter afin de poursuivre notre collaboration. C’était important pour nous d’offrir à nos fans quelque chose sans nécessairement être sur scène. Faire un album, c’était pour nous un moyen de continuer à avoir une présence sur internet. »

Le monde de la culture se porte mieux dorénavant, alors la jeune comédienne explique que les chansons serviront à un spectacle dans l’avenir, qui comme elle le révèle, est « déjà en cours d’écriture. »

Cette volonté d’inscrire leur présence en ligne, est ce qui a valu aux Merkin Sisters la possibilité d’obtenir les fonds nécessaires à la mise en place du projet. « Nous avons fait une demande de subvention auprès du Conseil des arts du Canada et de leur initiative Digital Now. »

Pour donner naissance à cet EP, le duo a ouvert ses bras à un troisième membre en la personne de Shirley Gnome, musicienne/ comédienne confirmée nominée au Juno Awards en 2021 pour son album comique Decoxification. Naturellement entre les trois artistes, le courant est très bien passé comme le confirme l’auteure de BLINDSIDE : « On a invité Shirley à écrire l’album avec nous car c’est une amie, mais aussi une musicienne avec beaucoup d’expérience et qui nous inspire beaucoup. »

Puisqu’elles appartiennent toutes les trois à un univers similaire, le processus d’écriture s’est donc passé sans encombre, malgré quelques appréhensions.

« Nous nous sommes enfermées dans un loft à Winnipeg pendant le mois de janvier », se souvient Stéphanie Morin-Robert. « J’étais nerveuse au début parce que c’était la première fois qu’on travaillait à trois et surtout, la première fois que je travaillais sur un album.

« Finalement, la façon dont on a écrit l’EP était très semblable à la façon dont on écrit nos spectacles. On a fini avec cinq chansons qui ont accompli tout ce qu’on voulait! Ça s’est vraiment bien passé. » Tellement bien qu’il n’aura fallu au trio qu’une dizaine de jours pour terminer l’écriture.

Bien sûr, il convient de saluer la prouesse, mais qu’en est-il de l’album sur le fond? Même si les Merkin Sisters définissent le genre de leur album comme étant de la dark-pop comédie, c’est un peu plus complexe que ça. L’EP est assez hétéroclite de par son aspect musical, le titre Musk par exemple est clairement inspiré de la musique country, d’autres morceaux ont des consonances plutôt électro.

En revanche une chose est certaine, le ton de l’album se ressent dans chaque chanson et il est assez proche de l’univers déjanté des comédiennes. « On joue beaucoup avec les contrastes. Dans Gross par exemple, on a essayé d’être le plus dégoûtant possible en le poussant à l’extrême jusqu’à ce que ça devienne sexy. On dit et on fait des choses ridicules mais en restant le plus sérieux possible. »

Créer le décalage à des fins humoristiques, mais pas seulement, « le projet est aussi très féministe. On voulait dire qu’il faut être fière de ce que l’on est sans jamais s’excuser. C’est en tout cas l’exemple que l’on veut donner en tant que Merkin Sisters. »

Alors que l’album est disponible sur toutes les plateformes de streaming depuis le 13 novembre, le stress se fait déjà sentir quant à l’accueil que recevra le projet.

« Lorsque tu fais un spectacle, tu as des retours directs de la part du public. Puis un spectacle, tu peux toujours le modifier. Je le vois avec ma pièce BLINDSIDE. Dix ans après elle évolue encore. Là, l’expérience est différente : tu donnes aux gens un produit fini, qui ne changera plus. Ça me rend un peu nerveuse mais c’est un bon exercice de ne pas attendre le moment idéal, de toute manière le parfait n’existe pas dans le milieu artistique. »

En tout cas, la chanteuse en herbe aura vraiment apprécié cette parenthèse musicale. « Je suis aux anges d’avoir la carrière que j’ai dans le théâtre, j’ai travaillé dur pour y parvenir. Mais mon rêve a toujours été de faire de la musique », et cela ne laisse présager que du bon pour la suite.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici