Avec deux élections en trois ans, comment les partis ont-ils ajusté leurs plateformes? « Il y a eu certainement quelques surprises, avoue l’analyste politique Michel Lagacé. Pour les Libéraux, on n’avait jamais entendu parler du Passeport d’apprentissage, ni le plan d’appui aux familles. Par contre, les Néo-démocrates sont restés très proches de leur plateforme régulière. » En ce qui concerne les Conservateurs, Michel Lagacé estime qu’eux aussi, restent près de leurs valeurs traditionnelles. « Ils mettent à peu près le même accent sur le crime qu’en 2008, poursuit-il. Ils proposent de regrouper tous les projets de loi qui concernent le crime et les passer en même temps. » Michel Lagacé se prononce aussi surpris par l’annonce des Libéraux, des Conservateurs et des Néo-démocrates en ce qui concerne l’augmentation de 6 % des transferts aux provinces en matière de santé. « On s’attendait à des difficultés pendant les négociations pour une nouvelle entente en 2014, exprime-t-il. Et voilà que les trois partis étaient d’accord sur un taux. »

Il semble aussi y avoir des dossiers peu abordés qui ont été au premier plan pendant les élections de 2008. « L’environnement avait beaucoup été discuté lors des dernières élections, surtout par les Libéraux, commente Michel Lagacé. Cette fois-ci, nous n’entendons presque rien à ce sujet. Même chose avec les arts et la culture, dont les Conservateurs se faisaient questionner à mille reprises lors des élections de 2008. » Michel Lagacé estime aussi un manque en ce qui concerne les affaires militaires et la politique étrangère. « Avec l’environnement, c’est trois dossiers importants et coûteux. On dirait que les chefs sont plus prêts à discuter d’un nouveau pont Champlain à Montréal qu’à notre implication en Libye, suggère-t-il. Au niveau des plateformes, ce ceux des dossiers essentiels auxquels on n’a pas accordé assez d’importance. »

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici