Pour mieux faire connaître la place de Saint-Norbert dans l’histoire, le Centre communautaire de St. Norbert organise pour la première fois une journée d’activités familiales, le 2 février 2013.

 

La Liberté (Presse-Canada)
Diane Fowler devant le portrait de Noël Ritchot.

Saint-Norbert a joué un rôle important dans l’histoire du Manitoba. Pourtant, le conseil d’administration du Centre communautaire de St. Norbert estime que peu de gens en ont conscience. C’est pourquoi ils mettent sur pied, pour la première fois le 2 février prochain, une journée d’activités familiales, la Journée Héritage.

« On a décidé de faire quelque chose pour promouvoir notre communauté car Saint-Norbert est la première partie qu’on voit de Winnipeg quand on vient du sud, et c’est aussi un lieu très historique, affirme la secrétaire du conseil d’administration du Centre communautaire de St. Norbert, Diane Fowler. Beaucoup d’évènements historiques entre Louis Riel et Norbert Ritchot se sont passés ici.

« Entre autres, rappelle-t-elle, c’est ici que les arpenteurs du gouvernement du Canada ont été arrêtés, à la Barrière. Sans Saint-Norbert, il n’y aurait pas de province du Manitoba! »

Pour concrétiser cette histoire dans l’esprit des gens, le Centre communautaire prévoit donc les plonger dans l’ambiance d’autrefois à travers diverses activités.

« Notre objectif est de s’amuser en parlant d’histoire, assure Diane Fowler. On organise par exemple un concours d’affiches pour les écoles, qu’on exposera lors de notre Journée Héritage. Les participants doivent choisir un évènement, un personnage ou un lieu historique de Saint-Norbert, et le mettre en vedette sur une affiche. »

Le Centre communautaire recevra aussi la visite du directeur général du Musée de Saint-Boniface, Philippe Mailhot, qui viendra parler de « ce qui se passait à Saint-Norbert au temps de Noël Ritchot et Louis Riel, comment était la vie quotidienne à l’époque », révèle Diane Fowler.

En outre, les organisateurs espèrent accueillir des membres costumés de la Manitoba Living History Society. « On veut vraiment animer l’histoire, la rendre plus vivante et intéressante, notamment pour les jeunes, confie la secrétaire. C’est important de savoir d’où l’on vient pour pouvoir avancer. »

Par ailleurs, l’histoire ne passe pas que par l’écoute de récits historiques. Ainsi, parmi les activités proposées lors de la Journée Héritage, on retrouve plusieurs activités de l’époque telles qu’un feu de camp avec dégustation de bannock, des promenades en traîneau, en charrette de la Rivière Rouge ou en raquettes.

Les participants à la Journée Héritage découvriront également une vingtaine d’artisans qui fabriquent des éléments traditionnels, comme de la laine, du savon, des chandelles ou encore des confitures.

« Il y en aura pour tous les âges et tous les goûts, résume Diane Fowler. Il y aura de l’artisanat, de la musique et de la danse traditionnelle, du sport avec des tournois de ballon balais, de l’histoire, et de la nourriture avec un déjeuner aux crêpes.

« On espère que cette journée tournera l’attention sur Saint-Norbert, conclut-elle. On n’est pas assez connus par rapport à tout ce qui s’est passé ici. C’est bien de connaître La Fourche et Lower Fort Garry, mais ce n’est pas tout! On aimerait organiser notre Journée Héritage chaque année. »

 

  • Le samedi 2 février à partir de 9 h au Centre communautaire de St. Norbert, 3450, chemin Pembina. Activités gratuites, sauf la soirée sociale : 10 $. Info. et calendrier des activités : www.stnorbertcc.ca.

 

Par Camille HARPER-SÉGUY

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici