Les frères Baudry tiennent beaucoup à leur communauté. Ils veulent la voir grandir et prospérer. C’est pour cette raison qu’ils ont choisi de verser une partie des revenus de leur entreprise au Fonds communautaire de Sainte-Agathe de Francofonds.

 

La Liberté (Manitoba)
Richard, Alain, Gilbert et Denis Baudry sont heureux de contribuer au développement de leur communauté grâce au succès de leur entreprise.

L’amour de la communauté leur a été transmis par leurs ainés. Les quatre frères Baudry, Denis, Richard, Alain et Gilbert ont, dès leur plus jeune âge, vu leurs parents œuvrer en faveur du village bilingue de Sainte-Agathe.

« Mon père se préoccupait de la paroisse, indique Denis Baudry. « Que peut-on faire pour aider l’école, l’église, le village? », se demandait-il toujours. Chaque année, ma famille faisait des dons en vue de contribuer à différents projets. »

Il leur a donc semblé naturel, à leur tour, de participer financièrement à l’épanouissement de leur village natal. « Dès le début des activités de notre entreprise, nous nous sommes engagés, mes frères et moi, à contribuer financièrement au fonds de notre communauté en versant un pourcentage des recettes de notre entreprise », déclare Denis Baudry.

Pour chaque lot vendu dans le cadre du développement résidentiel auquel s’adonne leur compagnie de construction Bau-Four Developments, les frères Baudry versent 500 $ au fonds communautaire de Saint-Agathe.

« Leur initiative est appuyée par le Fonds maison franco-manitobaine, appartenant à la Société franco-manitobaine, qui bonifie les fonds communautaires, explique la directrice au développement à Francofonds, Lynne Guertin. Ainsi, pour chaque trois dollars versés, un boni d’un dollar est ajouté au fonds communautaire. »

Une enveloppe de 12 500 $

En décembre dernier, les frères Baudry ont confié 12 500 $ à Francofonds. Une somme qui, en raison du boni, a permis de générer 4 166 $ supplémentaires.

« Bau-Four Developments est une entreprise de la communauté de Sainte-Agathe, nous sommes donc heureux de contribuer de cette façon au village, exprime Denis Baudry. Donner un peu à la communauté, cela fait du bien. »

Et cet acte de générosité n’est pas pour déplaire aux responsables de la municipalité. « Les frères Baudry sont bien généreux dans leur donation, s’exclame le conseiller de Ritchot, Jeannot Robert. Le fonds communautaire de Sainte-Agathe est une source d’argent assurée pour la communauté et qui va appuyer son développement.

« Je ne le vois pas comme un fonds qui va nous servir à nous, directement, continue-t-il, mais plutôt comme une aide en faveur des jeunes qui vont nous suivre. Dans 10, 15 ou 20 ans, le fonds renfermera une somme considérable qui permettra aux générations futures d’assurer la pérennité de nos villages francophones. »

Succès et partage

Lynne Guertin souligne enfin que le caractère innovant de la décision des frères Baudry. « C’est la première fois qu’un développeur adopte un engagement comme celui-là avec la fondation, remarque-t-elle. C’est une idée originale et bienfaisante puisque c’est toute la communauté qui profite du succès et des bénéfices de l’entreprise. L’initiative est inspirante et donne des idées sur la manière dont on peut participer au développement de sa communauté. »

 

Par Angelika ZAPSZALKA

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici