Le conservateur Larry Maguire (à gauche) a devancé Rolf Dinsdale de 391 voix.
Le conservateur Larry Maguire (à gauche) a devancé Rolf Dinsdale de 391 voix.

391 voix d’écart. La victoire a été serrée, mais finalement les conservateurs remportent les élections fédérales partielles à Brandon-Souris, avec 44,1% des suffrages contre 42,7% pour les libéraux.

Après une soirée pleine de rebondissements où les libéraux ont eu l’avance pendant quelques heures, les conservateurs ont laissé éclater leur joie dans la circonscription de Brandon-Souris en remportant l’élection, à l’issue d’un dépouillement plein de suspense, lundi 25 novembre.

Dans le compté du Sud-Ouest du Manitoba, le score s’annonçait serré entre le candidat du Parti conservateur du Canada, Larry Maguire, et celui du Parti libéral du Canada, Rolf Dinsdale. Il le fût.

44,1% des voix pour les conservateurs, contre 42,7% pour Les libéraux. C’est un Larry Maguire, jubilant, qui s’est adressé à ses partisans. Chez les libéraux, on y a cru jusqu’au bout. Malgré la défaite, Rolf Dinsdale peut se contenter d’une belle percée dans une circonscription traditionnellement très conservatrice.

Cory Szczepanski, candidat du Nouveau Parti Démocratique (NPD) remporte 7,4% des voix. David Michael Neufeld, du Green Party est à 4.9%, et 1% pour Frank William James Godon du parti Libertaire.

En revanche, dans la circonscription de Provencher, il n’y a pas eu de surprise.  Le candidat conservateur, Ted Falk, l’a largement emporté avec 58.1% des voix, face à son concurrent libéral, Terry Hayward, à 29.9%. La Franco-Manitobaine Natalie Courcelles Beaudry, candidate du NPD, a remporté 8.2% des voix. Janine Gibson, du Green Party, a récolté 3.8% des suffrages.

Lundi, quatre élections partielles avaient lieu dans le pays, dont deux dans la province. Finalement, elles n’ont entraîné aucun changement à la Chambre des communes. En effet, à Toronto-centre et dans la circonscription de Bourassa au Québec, les libéraux ont conservé leurs sièges.

Retrouvez une analyse complémentaire et plus de réactions dans La Liberté du 4 décembre 2013.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici