Derrick Finch : « Quand je pense à tous les arbres du quartier qui peuvent produire du bon sirop, je me dis “Quel gaspillage!” Les gens de la ville ne savent pas ce qu’ils manquent. »
Derrick Finch : « Quand je pense à tous les arbres du quartier qui peuvent produire du bon sirop, je me dis “Quel gaspillage!” Les gens de la ville ne savent pas ce qu’ils manquent. »

Encore une fois cette année, Derrick Finch n’aura pas besoin d’aller à l’épicerie pour acheter du sirop d’érable ou dans une boutique de spécialités pour du sirop de bouleau. Le trentenaire de Norwood préfère sa propre produc­tion, à partir des arbres du coin. Retour sur la belle saison des sucres.

Daniel BAHUAUD

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici