par Valentin CUEFF

On estime que son invention remonte à 6 000 av. J.-C., mais ce breuvage à base de houblon est loin d’être passé de mode. Du moins, pas à Winnipeg, où de nouvelles micro-brasseries, toujours plus inventives, voient le jour depuis 2016.

Un récent assouplissement de la loi permet aux brasseries du Manitoba de proposer leurs produits directement à la consommation dans des taprooms, des salles de dégustation.

La Liberté a notamment rencontré Julien Freynet, serveur à la micro-brasserie Peg Beer Co. dans le quartier de la Bourse. Il nous a parlé de son travail et du goût grandissant des Winnipégois pour les blondes, les brunes, les IPA ou encore les Stout.

Un engouement réel dans la région, à en juger l’affluence lors de la première édition du Winnipeg Beer Fest, le samedi 19 août 2017.
L’évènement affichait complet. En tout, 450 personnes se sont rendues au Fort Gibraltar, dans le quartier de Saint-Boniface, pour déguster une vingtaine de bières artisanales, proposées par huit brasseurs locaux.

Ce festival était par ailleurs une levée de fonds pour l’organisation à but non-lucratif K.I.D.S (Kenya initiative for development and sustainability). De quoi donner aux amateurs de bière une raison de boire en bonne conscience.

Munis de tickets boisson et d’un petit verre à pied en plastique, les festivaliers déambulaient de stands en stands. Chacune des boissons proposées démontrait l’étonnante diversité du paysage malté manitobain.

À la fin de la soirée, après le vote des festivaliers, la bière G&T Gose proposée par Peg Beer Co, a remporté la première place.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici