Étienne Gaboury (Archives - Société Historique de Saint-Boniface)

Le célèbre architecte franco-manitobain Étienne Gaboury est décédé ce vendredi 14 octobre à l’âge de 92 ans, a-t-on appris par sa famille.

Né le 24 avril 1930 dans le village de Bruxelles au Manitoba, le récipiendaire de l’Ordre du Manitoba en 2012, a marqué son époque par ses œuvres et son travail. 

Les Manitobains sont habitués à passer chaque jour devant les édifices qu’il a conçus comme l’Esplanade Riel, l’Église Précieux-Sang ou l’Église de Saint-Claude, pour ne citer que ceux-là. 

Celui qui a fait ses études à l’Université du Manitoba et après avoir passé du temps à Paris pour étudier les Beaux-Arts, est revenu au Manitoba pour entreprendre plus de 300 projets.

Parmi les plus connus : l’ambassade du Canada à Mexico en 1981, le bâtiment de la Monnaie royale canadienne situé à Winnipeg en 1975 ou encore la nouvelle cathédrale Saint-Boniface en 1972. 

En 2010, il reçoit l’Ordre du Canada. Très fier, il avait dit dans les colonnes de notre journal : « C’est la culmination d’une carrière merveilleuse. Je vois cette désignation comme une approbation nationale de ce que j’ai accompli. »

Ibrahima Diallo, l’époux de Lise-Gaboury-Diallo, fille d’Étienne Gaboury, a réagi : « Le baobab s’est éteint pour décrire la force de sa vision architecturale, ses talents de bâtisseur, son humanisme, son humilité et sa sagesse, son ouverture d’esprit.

À certains moments, dans son bureau, il pouvait y avoir jusqu’à plus de 10 nationalités différentes dans son équipe. »

Vous pourrez lire notre couverture sur Étienne Gaboury dans les prochains jours sur nos plateformes. 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici