Photo : Marta GUerrero

Comme beaucoup d’évènements culturels, le concours et spectacle Chant’Ouest a dû se réinventer cette année. Il propose un nouveau concept de spectacle musical virtuel, axé sur l’interactivité.

 

Par Laëtitia KERMARREC

 

Le coordonnateur du projet au Manitoba, Joël Couture, donne le ton.

« Je coordonne depuis l’automne le projet Voies musicales, un projet Chant’Ouest réalisé sous la direction du 100 Nons au Manitoba. (1) C’est une production Prairie Mix en collaboration avec l’Atelier culturel de Radio-Canada.

« En temps normal, l’évènement aurait été organisé en présentiel, mais avec la pandémie, on comprend que ce n’était pas possible. (2) Or l’appui aux artistes émergents francophones en milieu minoritaire était trop important pour tout simplement annuler le spectacle. Il a donc fallu trouver de nouvelles approches de formations, de collaborations et d’enregistrement. »

| Présence en ligne

Voies Musicales a été créé dans ce sens, explique Joël Couture : « Pour donner tout de même une opportunité aux participants dans ce nouveau contexte sanitaire, le but concret du projet était d’outiller et d’accompagner quatre auteurs-compositeurs-interprètes francophones émergents de l’Ouest canadien dans leur démarche de développement de carrière.

« Normalement, le Chant’Ouest rassemble un artiste de chaque province. On a gardé la même formule. Les participants cette année sont Gen & Tonic (Geneviève et Pierre Freynet) du Manitoba, Thomas Chevalier de la Saskatchewan, Olga de l’Alberta, et Lorène Charmetant du Yukon.

« Avec ces artistes, Voies Musicales s’est articulé en trois phases. On a commencé par un camp en ligne, c’est-à-dire une formation professionnelle et artistique virtuelle où on était tous rassemblés. Ensuite, chacun a travaillé individuellement avec un mentor, en vue d’une préparation visant à la captation d’une performance.

« L’accent de ces formations était mis sur la présence sur scène, dans le contexte numérique, et le développement et l’interaction avec le public sur ces nouvelles plateformes.

« Les mentors étaient Andrina Turenne pour les Manitobains, Étienne Fletcher pour le Saskatchewanais, Mireille Moquin pour l’Albertaine et Alexis Normand pour le Yukonnais.

« La formation a ensuite abouti à l’enregistrement de la prestation. Pour leur part, Gen & Tonic ont été enregistrés dans la salle Pauline-Boutal du CCFM. Le défi pour la captation a été de respecter toutes les mesures de sécurité sanitaires de chaque province. Le tout va naturellement se terminer par la diffusion des performances auprès du public.

« La diffusion du contenu est menée par notre partenaire clé, Radio-Canada. Elle se fera le 25 mars sur le site web de l’Atelier culturel, selon un nouveau concept pensé par Nathalie Kleinschmit, gérante et coach d’artistes à Prairie Mix. Elle proposait de faire quelque chose de différent pour intéresser le public. Ce ne sera donc pas un concert traditionnel, mais plutôt un concert interactif. »

Joël Couture précise : « Les gens vont avoir le choix de ce qu’ils veulent écouter sur la plateforme en mode Build your own adventure. Il y aura des capsules individuelles et les spectateurs pourront cliquer dessus pour voir ce qu’ils veulent, par exemple une entrevue ou un concert.

« On n’a pas encore identifié pendant combien de temps le produit sera disponible sur le site, mais l’accès sera gratuit. Donc c’est un projet d’envergure et on a bien hâte de le partager! »

————————————————————

(1) Pour les provinces autres que le Manitoba, ce sont leurs organismes équivalents au 100 Nons qui ont dirigé le projet.

(2) Chant’Ouest est un concours et un spectacle organisé comme un tremplin pour les artistes francophones de l’Ouest et du Nord canadiens, pour faire leurs débuts dans le monde de l’industrie musicale. Les deux finalistes du Chant’Ouest sont ensuite envoyés au Festival international de la chanson de Granby.

 


Une visibilité nationale

Pierre Freynet, qui avec sa sœur Geneviève compose le groupe Gen & Tonic, a bien bénéficié de cette expérience.

« C’est la première fois que Geneviève et moi participons à un tel projet avec notre groupe duo. Moi j’ai déjà participé à Chant’Ouest en 2009, avec mon groupe de l’époque qui s’appelait L’ensemble musical Pierre Freynet

« Voies Musicales nous a donné une bonne formation dans tout ce qui est performance virtuelle. C’est à dire la conceptualisation, le côté technique, l’éclairage. Grâce à ce projet, nous bénéficierons d’une visibilité au niveau national, et d’un produit final de haute qualité. On a enregistré deux chansons originales intitulées,  Tabitha et Si tu t’en vas.

« C’était super de travailler avec Nathalie Kleinschmit, Andrina Turenne, Joël Couture, et de rencontrer d’autres artistes de l’Ouest canadien en virtuel. »

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici